jeudi 9 juillet 2015

Safranière


Je sais : vous connaissez les termes : « lavandière » ; ou « fermière" (ce qui n'est pas la même chose que "crèmière ») ; ou « bergère »...

...Monique est safranière !

Eleveuse de safran !

Ce n’est pas du tout la saison : les trois pistils rouges du safran se récoltent en automne. Promis, je vous montrerai. Mais les pistils, ramassés un par un (quel boulot) et soigneusement enfermés dans leur petit tube, se vendent maintenant, que l’on ne cesse d’inventer des recettes d’été.







Certes, on peut déguster la moutarde au safran. Le miel (au safran). Les confitures (dont les prunes) (au safran). Mais peu habitué, j’ai du mal (je n’y arrive carrément pas) à percevoir le goût : nous avons souvent essayé, mais réellement pas réussi, par exemple quand on cumule vanille et safran, le parfum (entêtant) de la vanille masque tout le reste.

 les trois pistils






Il faut du temps pour que Monique me donne l’astuce : supposons que vous prépariez un riz au lait, pour deux, tout simple :

La veille, vous allez sortir de leur tube deux pistils, et les faire infuser dans du lait. (Autre exemple on met un pistil par part de crème catalane… je vais tenter aussi !). Toute la nuit : le lait va absorber le goût (comme le feraient des truffes), et votre riz au lait au safran aura le goût du safran.

On essaie demain


et je vous donne le résultat !

Monique vous offre

le joli sourire de la safranière

Merci !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire