jeudi 9 juillet 2015

Marché d'été

il est chaud mon lapin ?

Jeudi, jour de marché, canicule provisoirement éloignée, il fait soleil, il fait frais, parfait pour le marché : plein de fleurs. Petit miracle des étals fermiers. Je vous ai montré la safranière avec ses pistils. Mais il y a plein d'autres curiosités : des lapins (sont-ils chauds mes lapins ?). Des groseilles à maquereau (met-on un X après maquereau au pluriel ?). Les premières tomates qui ont du goût sont prêtes à être achetées. 




Mon copain qui vend du pain a changé : c'est Guillaume Barraillier, il vient d'Eauze (Lo pan des pais, 2, rue Bistouquet 32800 EAUZE) et a roulé une heure et demie pour être ici. Son pain cinq céréales est tout bonnement admirable, il nous fait toute la semaine. 

Il faudrait le décorer (du mérite Agricole).
























on ne perd rien ici : une tomate recousue, des pièces partout : des comme ça on n'en fait plus !

Plus loin je tombe sur d'autres copains habitant Thèbe, je pense à chaque fois Egypte ? Non ! c'est les Hautes-Pyrénées à côté, où le progrès n'est pas encore tout à fait arrivé, mais où existent encore de vrais bergers : les enfants qui ont l'âge des nôtres bossent avec leurs brebis. Et les parents (qui ont notre âge) vendent le fromage au marché, accompagnés de leur brebis en béret.



bon 48è anniversaire de mariage en ce mois de juillet !

Je reviens la hotte pleine de crudités, il faut qu'on se fasse du riz au safran. Mais aussi des tomates de plein champ avec de l'ail dedans (bonjour l'odeur les soirées d'été). Des melons d'ici avec du jambon de porc noir de Bigorre....

Un peu plus au Nord c'était (autrefois) le pays de Cocagne

je puis vous dire qu'en ce moment

c'est ici qu'il faut vivre

authentiquement !






l'autre sourire de Monique (qui en a plusieurs comme vous le constatez)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire