vendredi 10 juillet 2015

Atropos (3)


et de trois !

ou le triomphe de la logique (cartésienne) : madame Atropos avait bien pondu deux œufs dans le vieil olivier ! ou encore : « patience et longueur de temps font plus que force et que rage » ! ou encore : « l’obstination paie » !

gloire à ceux qui regardent en l’air (la tête dans les étoiles) !

Texto ce matin : « une nouvelle dans le vieil olivier » ! Je me précipite, la voici : au lieu de regarder en bas comme à l’accoutumée sur les plants de pommes de terre, il faut regarder en l’air sur les branches du vieil olivier : elle a du se balader depuis la dernière fois : on la voit à contre-jour, elle se repose, à côté de la feuille dévorée en biais parfait.

on voit bien la feuille tranchée

dès l'échelle posée, elle se met en position de sphinx

L’échelle est vite posée : récupération de la troisième, elle va rejoindre les précédentes dans le « camp d’accueil-des-réfugiés» (en vérité, trois étoiles) où je vais la chouchouter. Il ne faut pas qu’elles soient trop près, car elles pourraient se battre, comme tous les individus qui n’ont pas assez d’espace vital, ce que mama atropos, elle, avait soigneusement évité.

En attendant qu’Ulysse soit sauvé (ce qui est aujourd'hui à portée)

j’en ai trois, d’Atropos

à faire manger

sympa : l’olivier est l’arbre de la paix !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire