mardi 7 juillet 2015

du nouveau sur les sirènes

Je dispose d'une bibliothèque immense, et très mal rangée : je savais disposer de tas de preuves relatives à la variété aquatique des sirènes (je considère que les sirènes-poules-volantes sont des élucubrations fallacieuses) : et je viens (après des recherches fastidieuses, mais nécessaires) de les retrouver :

Je savais avoir ce tableau de Adolphe Belly, au musée de Laon (eh non, il n'est pas à Athènes) où l'on voit bien Ulysse, entouré des sirènes ! Elles ont perdu leur queue de poisson ! Incroyable non ? Une variété nouvelle ! Sans queue ! Il parait qu'Ulysse appréciait !


Pourtant, les sirènes telles qu'on les imagine existent bien : il n'y a qu'à se référer à Roberto Ferri, dont je vous ai parlé autrefois (je ne me rappelle plus quand, il y a longtemps) pour les voir, telles qu'elles sont :

le mec qui est pris dans cette étreinte caudale n'est pas près d'aller voir ailleurs !
On retrouve une sirène nordique (elle a les cheveux blonds, c'est même une vraie blonde) dans ce tableau de Leighton (qu'est-ce qu'il a peint de sublimes tableaux sur la Grèce antique). Vous avez observé ? Avec son air angélique, de ses bras elle lui fait un câlin, mais avec sa queue (genre anguille) elle lui coïnce la jambe droite, comme le faisait sa copine de dessus avec la jambe gauche de son mec ! Quelles nanas, n'est-ce pas, d'où leur réputation tenace de nanas qui savent ce qu'elles veulent !


je vous remets (car je vous l'ai déjà montré) "les jeunes filles grecques ramassant des coquillages"
maintenant que vous êtes sensible à la mode grecque des voiles qui flottent dans le vent au bord des plages grecques

Très rare : une humaine (normale quoi) est en pleine mutation de naïade. Vous allez me dire : -"quelle est la différence entre une naïade et une sirène" ? J'avoue ma difficulté à vous répondre ! Jusqu'ici, je croyais que la sirène-aquatique disposait d'une queue (de sirène). Une naïade nageait dans l'eau sans appendice particulier. Je ne suis plus sûr de rien, la preuve : voici une mutante :

il ne faut pas vous focaliser sur les fesses, mais c'est la nageoire de la cuisse droite qui est curieuse !

J'oubliais ! bonne nouvelle ! on ne nous montre jamais Pénélope !

Pourtant, Ulysse l'a retrouvée (entourée de prétendants) au bout 

de ses longues années de croisières

(tellement qu'Homère en a raconté l'Odyssée) !

elle était toujours belle, la voici :

Anthony Frederic Augustus Sandys 1878

je passerais des heures à vous montrer ma Grèce !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire