jeudi 12 novembre 2020

Danse avec Vulcain



Nous sommes le 9 novembre, grand beau temps, le soleil illumine les feuilles mortes, attestation en poche, il est temps de sortir. J'ai pris mon incontournable Lumix, et j'observe : peu de promeneurs, masqués, ils baissent la tête quand je les croise, de peur de devoir dire bonjour ! Je marche, chrono autour du cou, suivant le déroulement du temps : il faut marcher assez, dépasser la demi-heure, sinon la Faculté n'est pas rassasiée. C'est très sympa de marcher trop, et d'utiliser le maximum autorisé, mais en marchant vite je fatigue ! Pourquoi pas m'asseoir, et regarder ?




Des papillons volent : aller-retour sur une quinzaine de mètres pas davantage. Ce sont des vulcains. Comme moi ils ne sont pas tout neufs, mais font eux aussi leur quota de vol. Quand ils croisent un congénère, ils le poursuivent : ou bien c'est un mec, il faut le chasser de son territoire. Ou bien c'est un mec-amoureux, (je parle pour les vulcains-homo), et c'est la séduction : on s'envole à la verticale, tourbillonnant à toute vitesse. Puis déception (l'amour vrai n'existe que très peu) et chacun se barre, retournant à ses va-et-vient. Ou bien c'est une meuf, (sans doute avec quelques heures de vol c'est le cas de le dire) et alors le tourbillon ne s'arrête pas, j'imagine que le soleil favorise la collusion (tout le contraire de la distanciation sociale), et le mec fait un BB à madame, (en se suspendant tête-bêche j'ignore où ?), dame qui ensuite va peut-être pondre ? La saison tardive est-elle propice à la ponte ? Que deviendraient les chenilles, à une époque si avancée ? 



Je sais que Vulcain va bientôt frapper à la fenêtre pour hiverner : vais-je accueillir Madame, pour l'héberger cet hiver, afin qu'elle ponde au printemps 2021 ? Je ne vais pas lui demander ses papiers. Elle va enchanter le grenier de sa minuscule présence, j'aurai l'impression d'être protégé !

J'ai épuisé mon heure légale.

j'ai vu vulcain voler

au bout d'un moment, plusieurs se sont approchés de moi, histoire de causer

ils vont et viennent, et tourbillonnent dans le soleil

j'ai dansé avec Vulcain








les yeux dans les yeux


PS : droit d'asile, exotique :

http://babone5go2.blogspot.com/2019/12/vulcain-demande-lasile.html

http://babone5go2.blogspot.com/2018/11/lumieres-dautomne.html

http://babone5go2.blogspot.com/2019/02/vulcain-ouvre-ses-yeux-gonerilla-3.html

http://babone5go2.blogspot.com/2020/04/un-vulcain-endemique-de-la-reunion.html

http://babone5go2.blogspot.com/2019/02/les-ocelles-ditea-4.html

un peu d'ésotérisme :

http://babone5go2.blogspot.com/2016/11/le-vulcain-de-catherine.html

http://babone5go2.blogspot.com/2016/11/lucrece-et-le-vulcain.html

http://babone5go2.blogspot.com/2016/01/les-ames-de-picou-25.html

quand se tenait Tractomania !

http://babone5go2.blogspot.com/2018/10/tractomania-28.html

les papillons dans la peinture

http://babone5go2.blogspot.com/2019/01/maitres-francais-xixe-new-york.html

http://babone5go2.blogspot.com/2014/01/beaux-arts-de-rouen-suite.html

http://babone5go2.blogspot.com/2016/12/les-papillons-dans-la-peinture-33.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire