mercredi 4 novembre 2020

A pied bord de Garonne

j'arrive à pied (en respectant le temps et les distances) face au débouché du canal de la centrale de Valentine dans la Garonne





et je rends grâce à ENGIE de ses bienfaits qui me permettent de charger ma tablette contenant mon autorisation dérogatoire dûment remplie datée-heure-de-départ-incluse

Comme vous sans doute, je tente de valoriser l'heure qui m'est accordée, que dis-je, les soixante minutes, pour aérer mon esprit confiné, tout en respectant strictement la distance de 1 kilomètre, autour de mon domicile. En théorie, j'ai droit à revenir après être parti, ce qui fait deux kilomètres. Non, si je raffine, je puis aller à la périphérie (1 Km) faire le tour (c'est théorique à cause des clôtures) tour qui mesure 6,28 Km, et revenir = total 8,28 Km. Mais c'est impossible, je ne marche pas assez vite, vous allez me dire que je n'ai qu'à courir ! Voyez comment on peut s'occuper l'esprit pour rien pendant ce confinement !

Si le but est de ne percuter quiconque de vivant susceptible de vous contaminer, je puis dire que pendant mon périple j'aurai croisé deux dames âgées (de très loin) et une piétonne jeune (de plus près), tout ce monde masqué. Les médecins parisiens pourtant si forts n'abordent pas la théorie suivant laquelle le covid se transmettrait par les papillons : sait-on jamais puisqu'il vient bien du croisement d'un pangolin et d'une chauve-souris, on a oublié ?

je n'ai pas joint la photo de la dame seule, de peur de nuire à son droit à l'image

J'en ai croisé deux papillons, deux vulcains, un vieux un peu passé, 

et un tout jeune frétillant par ce beau soleil




arrivé au pont sur la Garonne, il existe un chemin latéral rive gauche


























au retour les vignes vierges perdent leurs grandes feuilles



retour à la maison : désormais il pleut, finies les balades à pied ?

Je sais bien qu'à l'heure où vous lisez ces lignes

le monde s'interroge sur l'élection du Président des Etats Unis d'Amérique

ici, en plein covid 19, nous sommes déjà passés

à l'étape d'après :

  nous vivons le nouveau monde qui suit !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire