mardi 1 décembre 2020

Plein de trous dans la B14

Les vrais rares modélistes (survivants) vivent de leur métier, et se doivent d'être fidèles à la réalité, inventifs, précis, et avoir le soin du détail. Pour montrer à leurs clients leurs performances, puisque leur univers est la miniature, ils photographient chaque stade de leur travail, la photo étant impitoyable avec les défauts en les exagérant, ce qui explique (et justifie) l'usage de photoshop s'agissant des mannequins même jeunes et apparemment sans défaut.

Je m'estime modeste-amateur-autodidacte, mais ai bien compris l'utilité de la photo, d'autant plus que la révolution numérique la rend à portée de chacun, sachant que T. m'a équipé de Ligthroom dont je ne puis me passer en commençant par les cadrages pour poursuivre avec le contraste.

Chaque jour je m'assigne un programme, et l'achève par une photo

Le premier jour j'ai renversé la voiture, posée sur le toit, attention les rayures minuscules dans le vernis frais, mais indispensable pour accéder aux endroits inaccessibles ! Percé 4 trous dans la peinture refaite, attention les empreintes digitales ! Attention quand le trou est gros, qu'il faut utiliser le foret spécial, pour poser le feu rouge arrière commandé sur internet, et trop gros pour mon goût. Tant pis !


Cette B14 doit être un peu améliorée, indispensable un feu supplémentaire à l'avant droit pour bien voir le bord de la route la nuit. Comme je disposais d'une trompe superbe, autant la poser en face. Tout cela au travers des ressorts avant.

reste à peindre en jaune l'ampoule 2,4mm aujourd'hui introuvable. Sous le capot, le support de 2 tubes de 5mm, intérieur 4mm. Je glisse dedans les leds, dont la tête semi-sphérique de 1,8mm va traverser la plaque guillochée entourant les cadrans

Comme la voiture est renversée, indispensable de boucler la corvée consistant à fignoler dessous : il faut un vrai logement de pile amovible. J'ai des années après trouvé les cosses laiton amovibles pour raccorder les fils électriques. Il faut nettoyer les bavures d'un châssis de 40 ans, attacher le nouveau siège avant droit depuis que j'ai coupé la banquette d'origine en deux.






Une des priorités, était de trouer la plaque pare-feu séparant l'habitacle du moteur. Elle était déjà percée de la colonne de direction, à gauche. Subsistent les trous destinés à l'interrupteur d'origine, que je ne conserve pas : il sera remplacé par 2 swiches diamètre 5mm, enfin retrouvés et importés d'Angleterre, on ne dirait pas qu'il y a eu un quelconque Brexit ? J'en ai acheté trois, un ne fonctionne pas, sans doute importé de Chine, ouf les deux restants fonctionnent !

Comme la voiture est vide, je réussis (difficilement) à introduire la perceuse dans l'habitacle, et à percer les 8 trous indispensables. Pour les trous de 5 mm, j'y réussis grâce à la perceuse à batteries que m'a vendue Lid'l, le matériel Lid'l Allemand est parfait, fonctionne très bien en étant deux fois moins cher que les autres marques. La seule difficulté consiste à l'acheter non pas quand on en a besoin, mais quand il est offert en magasin, dévalisé dans l'heure qui suit ! Pour cela, après avoir lu les journaux sur sfr où ils sont gratuits, il faut regarder les professeurs de médecine à la télé vous expliquer qu'ils ne savent pas tout sur le covid, et enfin, lire le catalogue Lid'l, c'est beaucoup plus utile !


Voici le tableau sans flash, j'ai retrouvé une popote vieille comme Hérode pour raviver le vernis au tampon, j'ai "tamponné le tableau" ! On voit mieux le tampon avec le flash :

la partie guillochée tient avec 2 vis de 1mm. La difficulté est de poser à l'envers côté moteur les écrous, pareil avec les vis de 2 mm (des géantes !) qui tiennent le support bois. Reste à isoler les fils des leds, tout ne se fait pas en un jour !

Maintenant que le dessous est propre, il faut poser le tableau avec ses vis : facile de les enfoncer, si les trous sont pile à leur place. Le problème est de ne pas perdre les écrous, et de les mettre en face des vis : pas simple pour les écrous de 2 mm, infernal pour ceux de 1 mm.

pour changer, voici la calandre peinte en noir, et un essai de mascotte républicaine en cours de peinture

voici ôtés les caches protégeant les vitres



J'ai déjà passé un certain temps à des trucs peu visibles,

et n'ai même pas commencé à changer de métier

garnisseur d'intérieur !

(à suivre)

c'est une JP.Fontenelle des années 96


un personnage, dans cette période troublée, 

suscite l'admiration

consacré manager de la décennie aux BFM Awards !

chapeau bas !



Monsieur Bernard : 

-"pourriez-vous investir dans mesgrosjouetsCitroën.com" ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire