vendredi 18 décembre 2020

Sellier-coupeur-colleur (suite)

le matin, je retrouve séchés sous la presse en fer cubique créée par Jacques Cardin pendant son apprentissage des années 45, les cartons collés la veille du tissu asiatique de l'intérieur


C'est la partie fastidieuse, qu'aucun artisan contraint à la rentabilité ne peut aborder, et qui explique que des Jouets aussi sophistiqués que les Jouets Citroën n'aient jamais eu l'intérieur terminé ! Un mécanicien actuel vaut combien : 75 Euros TTC l'heure ? Un modéliste comme il en existe encore va facturer ... 20€ ? Passant 60 heures pour fabriquer 5 roues à l'échelle 1/7° à la main, voyez le prix des dites roues ! Comme moi je ne vaux rien, du moins en valeur marchande, je puis comme autrefois aux Philippines passer du temps : laisser sécher ; couper des angles des entourages de vitres de 4 mm avec une équerre miniature à 45° ; ajuster ; refaire ; coller, attendre 24 heures de séchage ...bref ça se nomme : "bri-coller-con-fi-né" !

Voilà, pendant que cela sèche ailleurs, les garnitures intérieures des 4 portières sont prêtes à coller :





par portière, 6 pièces à coller, manquent encore les manivelles de manoeuvre des vitres

deux pièces supplémentaires : la manivelle des vitres et sa rondelle


Rien ne peut être commencé sans que le ciel de toit soit achevé, ce qui suppose retrouver, perdues dans les pièces en attente, les culots d'ampoules qui vont éclairer l'habitacle, sans oublier de les raccorder avec les fils électriques idoines. Il va falloir mettre de l'ordre, dès que les piles de pièces détachées vont se résorber, quand l'assemblage va enfin commencer.... bientôt !





le ciel de toit sorti de presse équipé de ses deux plafonniers

le ciel de toit introduit par le pare-brise sous presse 24H



ouf ! l'éclairage fonctionne toujours, fils cachés dans le montant droit




vous avez observé les deux sièges ?

j'ai récupéré de mes stocks (pas encore résorbés)

un siège avant gainé de cuir noir, assorti à celui d'arrière d'origine

la nuit me viennent des angoisses (nocturnes)

ai-je assez de tissu ?

(c'est très très juste)

assez pour tout assortir ?


c'est forcément à suivre !

à partir de maintenant, je me souviens que Nathalie F.

mettait en 2005 trois jours (de 8 heures) pour assembler une 

Bugatti 35 Art-Collection-Auto !

26 juillet 2005, jour de la Sainte-Anne_Saint Yorre, Hôtel Moderne - impasse Givois


il me reste 7 jours avant Noël !

(mais 15 avant le jour de l'an)

deux jours plus tard, 28 juillet 2005, si la capote est cousue, restent à poser les garnitures intérieures

première transformation octobre 2008 : le taxi jaune et noir :


même année, décidément  prolifique :

19 octobre 2008, ma seconde limousine sur-détaillée. Depuis, je change les phares à l'échelle

Pour la bleue, décembre 2010, j'ai ajouté un porte-bagages pliant sophistiqué

septembre 2011,  la 2ème ocre, radiocommandée, vendue chez Bonhams

mais la plus culottée, était la rouge de Monsieur André, 

quand il draguait les skieuses à Saint Moritz, pendant les Jeux Olympiques de 1932


la noire actuelle est donc 

la 6ème transformation du taxi d'origine !

constructeur de Citroën !


PS : Jean-Pierre Pernot quitte TF1 aujourd'hui; Sa devise durant 33 ans a été de faire de la télévision  non pas pour les Parisiens, mais pour les Français. Bravo et merci !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire