dimanche 27 décembre 2020

L'âme éternelle de Ludwig van Beethoven

Une fois encore, Stéphane Bern nous emmène dans ses secrets d'Histoire : cette fois,  c'est à Vienne qu'il décrit la vie de Ludwig van Beethoven. Je me retrouve dans mon univers allemand d'autrefois, une émission grandiose où la musique s'ajoute aux images et aux palais de marbre. Jusqu'à une photo qui passe très vite : le tombeau du Maestro, dont une représentation me frappe évidemment, bien qu'elle ne dure qu'une demi-seconde.

voyez comme moi :

tout le monde va regarder l'inscription : Beethoven

dessous, il y a le détail. Dessus, une lyre, désignant la musique

je fais comme d'habitude un détour, et, comme si à Paris je visitais le Père Lachaise

Maude, Mademoiselle Franz, m'emmène visiter le cimetière de Vienne, rempli de tombes Illustres


mais qui est Maude ?

une jeune viennoise francophone de trente ans...

lisez la suite :



Je devine votre désir de la contacter, comme je l'ai fait, 

une Maude qui fréquente les cimetières n'est pas banale, non ?

voilà le haut de la pyramide :

un papillon;, plutôt ein Schmetterling

c'est Psyché, c'est l'âme de Beethoven

entourée d'un ouroboros

L’ouroboros est un dessin ou un objet représentant un serpent ou un dragon qui se mord la queue. Il s'agit d'un mot grec ancien, οὐροϐόρος / ourobóros, formé à partir des deux mots οὐρά (queue) et βορός (vorace, glouton), qui signifie littéralement « qui se mord la queue » ; il a été latinisé sous la forme uroborus.

c'est le début et la fin de toutes choses. 

C'est un symbole d'espoir et de renouveau.

Ludwig revient ainsi parmi nous dans l'hymne européen

https://www.youtube.com/watch?v=8nGhHL6Dhok&ab_channel=marsaress

et tout le temps dans notre univers musical

merci Stéphane de m'avoir emmené à Vienne

(et de m'avoir fait rencontrer Maude ... un soir de clair de lune...)

https://www.youtube.com/watch?v=Bmwkx0tSvKc&ab_channel=SeigneurPoupoudou

la musique de Beethoven met de l'ordre ans nos peines






l'original doit être une piéride blanche, ici napi




PS : je ne puis vous parler de Beethoven sans vous montrer la fresque de Klimt :







PS : c'est la Saint-Jean d'Hiver

Il y a 485 ans, Jean de Mauléon inaugurait les stalles de Saint-Bertrand de Comminges

Il s'installait dans le siège du Premier des Chanoines, dont le dossier représente Jean l'Evangéliste

à 10H30 la messe dominicale est célébrée sur place, avec les règles de distanciation, tant que nous ne sommes pas (encore) vaccinés, mais les premiers "éhpadés-consentants" y passent aujourd'hui dimanche, à -80°, un jour (peut-être) ... ce sera nous ? 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire