vendredi 8 octobre 2021

Ramon Casas peint Julia et Barcelone en fête (3)






Ramon Casas, tout le monde le connait à Barcelone : il a peint le célèbre tandem, où il pédale devant Pere Romeu, ainsi que les premières voitures automobiles, concomitantes avec les derniers attelages de chevaux. Mais pour poursuivre avec le Cerclo del Liceo, car je n'en ai pas fini, il y est particulièrement présent, bon chic bon genre, con estilo, avec plusieurs toiles qui font la fierté du Club



le titre : "Julia, el Deseo, de Casas se exhibe en el Circulo del Liceo"
 

Depuis plus d'un siècle, l'un des tableaux les plus célèbres de Ramon Casas, La Sargantain , accueille les membres du club. On y voit Júlia, à moitié allongée sur un canapé dans une robe jaune, les joues rouges et un geste d'ennui. Casas a immortalisé jusqu'à 75 fois cette toute jeune vendeuse de loterie qui distribuait les billets de tombola sur les Ramblas lorsqu'il la rencontra un jour après l'opéra. Elle avait 17 ans, lui 39, il était déjà un peintre moderniste très respecté, mais ils finirent par devenir amants. Ils ne se sont jamais séparés. . « Julia a commencé par vendre des billets porte-bonheur dans la rue et est rapidement devenue une muse moderniste », explique Isabel Coll, la commissaire de l’exposition. Julia était pleine d'esprit et effrontée. En 1906, Casas a commencé à la dessiner et en 1908, à la mort de sa petite amie officielle, il a déménagé avec elle dans une tour du quartier de San Gervasio. Mais ils ne se sont mariés que plusieurs années plus tard.

La relation entre Julia et Casas était un sujet de potins dans la société barcelonaise de l'époque, qui critiquait leur différence d'âge et de statut social. « J'ai voulu rendre justice et défendre la figure de Julia ; qui était Julia et comment a été l'évolution de Casas à travers les portraits de Julia ».

La Passion de Julia inonde les murs des salles du Círculo del Liceo qui possède douze toiles.

Il y a quatre ans, cette histoire d'amour figurait dans l'exposition Júlia, el Deseo. Dans le Círculo del Liceo, on se souvient encore d'un avant et d'un après non seulement à cause de son succès (15.000 personnes l'ont visité en 70 jours), mais parce que c'était la première fois que cette institution privée, où règne la discrétion, ouvrait ses portes au public. Pour tout dire c’est comme cela que j’ai rejoint le Club.







c'est sûr, toute cette vie de mondanités est fatigante !








va savoir pourquoi, (sans doute pour le repos de l'âme des grands de ce monde), des nonnes : "cor de monges", sont à côté des danseuses en tutu ?





le moulin de la Galette sert de repère





Au Museu del modernismo de Barcelone, que je vous ferai visiter un jour, on parle d'una época esplendorosa !



Les temps et la société changent, et le Cercle, bien que petit à petit, aussi. Son président, Francisco Gaudier Fargas, est conscient que l'exclusivité et la tradition sont deux de ses piliers fondamentaux. Mais vous savez aussi que la mise à jour est indispensable pour rester pertinent. La culture, la raison pour laquelle le Círculo a été créé il y a 173 ans parmi les habitués du Lycée qui cherchaient un endroit pour se retrouver et prendre un verre, continue d'être l'axe de leurs activités. Chaque semaine, il y a des colloques, des présentations de livres, des récitals et des émissions d'autres temples lyriques tels que le Royal Opera House. Une autre exposition sera inaugurée en octobre, consacrée à la saga des joailliers modernistes de Masriera. « La culture est l'un des rares outils dont nous disposons pour faire disparaître les différences. Nous pouvons penser différemment mais, face à l'art, nous ressentons tous la même émotion », explique Gaudier. « Nous recherchons ce type d'affinité, qui est aujourd'hui plus que jamais nécessaire. C'est notre mission », ajoute-t-il.

notre Jacques Lang ne dirait pas mieux, 

lui qui préside toujours (à son grand âge) l'Instituto del mondo àrabo

C’est cet objectif qui m’a séduit, voilà des gens qui pensent que l’on a une âme, et qu’elle se nourrit de beauté ! Ils l’affirment, ce qui est rare !

il faut bien se restaurer un moment ou un autre, sur la terrasse qui domine Barcelone




Il existe une règle non écrite qui dit que le Cercle ne parle pas de politique , malgré l'influence de ses milliers de membres. "Parfois, il vaut mieux ne pas parler de politique ou de religion. On invite les politiques à donner des conférences parce qu'on veut être informé, mais dans le Cercle on est neutre. On respecte la loi, oui", résume le président. Cet homme d'affaires de la distribution du textile et de la chaussure définit la paroisse d'aristocrates, de bourgeoisie et de professionnels libéraux qui composent l'entité comme « une section longitudinale de la société barcelonaise ».

vous voyez bien que le Président et son adjoint se font photographier sous les nonnes

Le temps semble figé dans les salles du Cercle, qui conserve un héritage très important de l'époque moderniste. Ici, les mariages ne sont plus fermés comme à l'époque que Josep Maria de Sagarra a dépeint si magistralement dans le roman Vie privée, mais il est évident que des contacts et des relations relient Barcelone à la capitale : Alberto Ruiz-Gallardón , par exemple, est partenaire ; et le Círculo, qui a des liens avec 150 autres clubs dans le monde , a un lien spécial avec la Gran Peña et le club de l' Hôtel Wellington à Madrid.

L'ouverture du club aux femmes, l'une des dernières grandes transformations du club, est intervenue en 2001 après une polémique notoire dans laquelle, dans un premier temps, le Cercle a refusé d'admettre Montserrat Caballé. L'inclusivité et l'aile progressiste ont finalement prévalu. "Les gens recherchent l'exclusivité, faire partie d'une communauté", explique Gaudier Fargas, membre du Círculo depuis qu'il était un jeune homme d'une vingtaine d'années et allait à l'opéra, tout comme son père et son grand-père l'avaient fait auparavant. "J'ai toujours aimé l'opéra et j'ai tout de suite compris que venir au théâtre puis au Cercle avait une valeur ajoutée", avoue-t-il.






à l'époque, on menait son épouse légitime à l'opéra
(à moins que ce soit sa maitresse)

aujourd'hui la jeune génération a réclamé un bal costumé annuel : 

il est tout à fait bien venu d'y être entouré de l'épouse et de sa meilleure amie (de l'épouse) ...

... signe d'opulence du meilleur goût


vous pouvez aussi tirer un feu d'artifice pour votre anniversaire annuel,

les membres seront ravis et vous mettront en tête des favoris


somos siempre

una época esplendorosa !


1 commentaire:

  1. The King Casino | Situs Judi Slot Online Terbaik 2021
    Play https://septcasino.com/review/merit-casino/ online aprcasino Pragmatic https://jancasino.com/review/merit-casino/ Play Slots at casinosites.one The King Casino - Member Baru & Terpercaya 2021! Rating: https://access777.com/ 98% · ‎240,388 votes

    RépondreSupprimer