dimanche 10 octobre 2021

Leçon de vitral al Museu del modernisme catala




Je vous emmène régulièrement dans les immeubles modernistes de Barcelone, mais pas encore dans un  endroit encore plus beau qu'à Nancy : au Museu del modernisme Catalan, 48, carrer de Balmes ! Comme je cherche les recettes propres à décorer un futur immeuble que je vais bien finir par acquérir à Barcelone, voici mes modestes recettes, illustrées par les plus beaux exemples de constructions en place, et par les objets préservés et exposés au Museu. Je vais rester dans le vitrail, car nous sommes ici dans le seul lieu qui, avec Bruxelles et Nancy, présente le must d'un art quasiment disparu ! 

Quand vous arrivez dans le futur immeuble que je vais décorer, il y a un hall, pour faire entrer la voiture. Ce hall doit absolument être éclairé par une lampe moderniste, il faut qu'elle montre des cives rondes de différentes couleurs. 




Ce sera la première chose à faire faire sur mesure, bonjour d'ailleurs pour y arriver, les artisans capables de réaliser ce genre d'objets sont devenus rares ! On peut à la rigueur accrocher une lanterne moresco, comme celle que j'ai vue à Sitgès, mais la décoration n'a rien à voir ! A la rigueur, celle-ci peut décorer l'entrée destinée... aux domestiques !

Dans le hall, vous devez accéder à l'escalier, qui lui-même vous mènera aux étages. Tout en haut, il y a le ciel, que l'on doit absolument voir, alors que le toit doit être étanche pour vous protéger des intempéries : c'est là qu'il y a l'astuce de base : leçon numéro 2 : la verrière sommitale, objet de toutes les sollicitudes : elle montre le ciel étoilé à la place du vrai ciel :





Voilà la solution esthétique de votre futur immeuble à Barcelone : un mélange de fleurs stylisées, et de cives, la composition est très difficile, difficile à composer, difficile à réaliser, pourtant, c'est là que l'immeuble prend tout son cachet.

Si, comme cela est mon cas en ce moment, vous ne disposez pas de tout ce volume, et en êtes réduit (c'est mon cas) à tricher pour faire semblant, pour imiter ces dispositions extravagantes et pourtant si essentielles : vous vivez dans mettons un petit 200m2, et voudriez reproduire l'effet d'un décor moderniste. Eh bien, il y a des parades : le plafonnier vitré, posé au plafond, va donner l'illusion que vous êtes au dernier étage, celui qui côtoie le ciel : voici :

les trois soeurs russes (d'un milliardaire russe) préparent leur projet à Moscou, en rêvant d'un salon couvert de glaces








j'ai fait l''expérience : le projet n'est pas facile, il faut réaliser un caisson, et le faire recouvrir d'un vitrail approprié, bien attaché au plafond pour qu'il ne tombe pas sur les invités ! 

il y a moins compliqué : créer un lustre, mais qui soit assez grand quand-même !







Là encore, il faudra associer deux artisans, l'un ferronnier (d'art) capable de tordre du fer à l'image des grands, comme l'était Brandt chez nous, or il n'en existe plus, et un verrier, disposant de cives rondes, si du moins vous voulez conserver le style catalan. Ce qui est étonnant, c'est que dans les années 1920, ces artisans existaient et vivaient de leur art, et que cent ans plus tard, ils aient disparu, et que l'on ignore leurs techniques oubliées ! 

Vous me dites que tout cela est compliqué, et qu'il faut tenter la simplicité : j'ai ce qu'il vous faut, du moins si comme moi vous aimez les papillons, non, les mariposas : un papillon au plafond peut être très original et décoratif, la preuve  !


Je vais supposer que vous me fassiez confiance (vous pouvez) et que vous avez soigné et l'entrée ; et le plafond, deux pièces trop souvent négligées. Reste l'appartement (j'imagine maintenant que vous ne possédez qu'un 140m2 traversant, ce sera plus réaliste). 

Peut-on y glisser des vitraux, pour que l'allure soit grandiose ?

n'oubliez pas : nous sommes en train de tenter de reconstituer l'ambiance 1920

una época esplendorosa !



 Oui, au lieu de cloisons en placo-plâtre, on peut illuminer tout cela

voilà ce qui pour moi est une "ambiance vitrail" 








avec quelques détails









voilà, votre décor commence à ressembler à quelque chose :

la lumière vous enveloppe !

mais ce n'est pas fini !

Vous êtes modeste, (ce qui fait votre charme)

vous ne possédez que peu d'objets :

peuvent-ils rayonner eux aussi ?

oui !




leçon numéro 4 : on peut toujours encastrer un vitrail dans un meuble moderniste

pour le faire illuminer l'espace

Vous trouverez dans ce joli musée de quoi renouveler votre inspiration




et si on faisait en sorte que notre époque, aussi, soit

una época esplendorosa !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire