samedi 23 octobre 2021

Les jouets tôle ont la cote !

une vedette U25 de Gil Dutrou transformée pour l'armée

C'est amusant : alors que les matériaux modernes privilégient plastique ; résine et carbone, les jouets en tôle ne se sont jamais aussi bien vendus ! Il faut dire qu'ils sont rares, créés souvent avant la seconde guerre mondiale, qu'il n'en est plus construit aujourd'hui, et que le nombre de séniors nostalgiques des jouets de leur enfance explique certainement l'engouement actuel !

Il y a les canots dont ceux de Gil Dutrou toujours en tête : les derniers existants avec leurs boites d'origine indispensables sont nettoyés et repeints, plus beaux que neufs. Quand persiste l'étiquette du Nain bleu, alors là les prix s'envolent ! Il y a les jouets Citroën toujours présents, voilà que je découvre les Jouets Peugeot. Certains recréent les Kégresse gage de valeur sûre. Même ressortent des créations Meccano, voire Trix, qui assemblent des Bugatti des années 1930 ! 

J'ai attendu un certain temps pour récolter un florilège représentatif, le voici :












on change des bateaux, on passe aux voitures ?












le pompon du prix reste cette Kégresse Croisière noire :



alors que celle-ci est un OGM croisière noire avec des chenilles croisière jaune, avec un moteur Märklin !









et voici le châssis Peugeot !







vous avez reconnu ma camionnette B14 verte Metropolitan

toujours en vente aux States ?

vous avez vu la fourchette des prix ?

vous aussi pouvez vous acheter un jouet en tôle

avec un moteur à ressort comme il n'en existe plus

made in  France



il y a même encore des trains !



et les plus neufs de tous : les trains JEP prestigieux

de Collette & François






notre époque l'est devenue, l'époque de l'électricité ! 



l'échelle 0 c'est le 1/43ème





le 37 bd Beaumarchais, en 1954


Le Jouet de Paris
 
"1968 : l'âge d'or du beau jouet est terminé à jamais en France"

la conclusion sans illusions de Clive Lamming :

Clive n'ajoute pas ... et dans le nouveau monde post covid

(après le renflouement de la dette de la SNCF 

et un an de chômage technique)

une nouvelle grève des statuts spéciaux ce week-end de Toussaint ....

-"et tous les prochains week-end jusqu'à l'aboutissement de nos revendications" !

o tempora mores !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire