dimanche 30 août 2020

Naked ladies à Twickenham


Je vous ai parlé souvent des nymphes des fontaines, qui hantaient nos ancêtres romains, et aussi combien d'artistes qui leur ont succédé. Comme nos amis Anglais sont les plus excentriques qui soient, il fallait bien qu'ils se distinguent par une création échevelée : "naked ladies", des ladies dans le plus simple appareil ! Pourtant elles sont dans l'eau, donc mouillées, il faut bien les canicules récentes dues au réchauffement climatique pour qu'elles survivent intactes sans serviette ni bikini ... sauf si ce sont des naïades naturellement !

Elles ne sont pas difficiles à trouver, en plein London Borough of Richmond upon Thames


on ne voit pas tout : six seulement !
maintenant il y a 8 ladies, plus les deux chevaux

Nous sommes donc en plein Londres dans les jardins de York House, Twickenham , arrondissement de Richmond upon Thames. Une étrange histoire : les sculptures sont importées  d'Italie en Angleterre par le financier et escroc victorien Whitaker Wright 1846-1904. Il crée des sociétés par action, mène grand train, s'achète des bateaux de plaisance.... que du bling bling ! Ayant fait ses humanités en latin et grec, il aime la sculpture italienne. Reconnu coupable de fraude en 1904, il se suicide de façon spectaculaire en avalant une pilule de cyanure dans l'antichambre du tribunal immédiatement après sa condamnation. Whitaker Wright était un excentrique qui avait acheté Witley Park à Surrey et construit une salle de billard souterraine au toit de verre sous l'un de ses quatre lacs.


Il commande à Carrare des statues,  et les importe. Sur un exemplaire, on trouve la marque : "O SPALMACH, STUDIO O ANDREONI Roma", l'atelier de Orazio Andreoni, sculpteur talentueux s'il en est ! 
 

Difficiles à manier, parfois plus de 5 tonnes ! Et il meurt ! Les statues étaient encore dans leurs caisses d'emballage lorsqu'elles sont achetées par Sir Ratan Tata en 1909, pour orner un coin de York House Gardens.

Mais il y a un problème : personne ne sait comment les sculptures sont censées s'emboîter. Le cabinet J Cheal & Sons, spécialiste de la manipulation de la statuaire de jardin, est appelé à la rescousse. Il faut 6 mois pour mener à bien le projet.

j'ai pourtant trouvé ce plan d'assemblage











Le personnage principal pourrait être la déesse grecque de la mer Amphitrite, épouse de Poséidon, ou tout aussi facilement Salacia, épouse de Neptune. Elle est flanquée d’hippocampes, des créatures mythiques qui sont représentées comme des chevaux dans leurs parties antérieures avec des arrière-train enroulés, écailleux et ressemblant à des poissons. Les autres personnages sont probablement des Océanides, des Nymphes de la Déesse de l'eau.





















La seconde guerre mondiale passe par là : les statues facilement repérables d’avion à la lueur de la lune sont peintes en gris. Le temps passe, les déprédations, les doigts cassés… jusqu’à ce que le jardin revenant à la Ville de Twickenham avec tout ce qu’il y a dedans soit rénové… et que, pour couper court, on s’affranchisse de toute mythologie pour appeler le groupe :

« the naked ladies »

Car indubitablement, ce sont bien des ladies

et la preuve de leur notoriété :

une bière a choisi de prendre leur nom








les coquillages en marbre de Sienne

la naiade offre à Vénus une perle tenue entre deux doigts de la main droite


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire