mercredi 26 août 2020

Montalbano revient à Scicli !

Livia, la copine de Montalbano, a du enfiler un masque

C'est la coutume estivale : les "premiers de cordée" médiatiques reviennent à peine de leurs congés d'été, et la télé reprend les vieux thèmes des étés précédents : comment dépayser les spectateurs assignés à résidence ? Faire revenir Montalbano, je fais partie des fans, et revoir mon commissaire favori piquer une tête dans la mare et nager un crawl parfait, en guise de petit-déjeuner pris sur sa terrasse, m'enchante !




Les dimanche-soir, il faut se coucher tard, mais comme il fait moins chaud, nous avons droit à deux épisodes consécutifs : un récent pour nous conduire à rester éveillé, et un ancien qui nous replonge dans de vieux et agréables souvenirs de Sicile. On sait que le tournage supposé à Vigata emprunte en réalité les sites et monuments de plusieurs villes siciliennes voisines, comme Scicli, tout cela dans une atmosphère de temples grecs préservés, du parfum inimitable du maquis sicilien ; de frais vins blancs du terroir.... de pâtes aux fruits de mer ...et de la mer Méditerranée omniprésente.




Vous savez mon intérêt pour la Madonna, et il n'en manque pas des madones dans l'ile italienne. Tous les ans, a lieu le dernier samedi de mai une reconstitution historique à Scicli, en l'honneur de la sainte patronne Madonna delle Milizie. Oui, c'est un terme guerrier !



La Festa delle Madonna delle Milizie est une représentation sacrée du fait d'armes de 1091 entre les Normands du Grand Comte Ruggero d'Altavilla et les Sarrasins dirigés par l'émir Belcane. Retrouver les Normands conquérant l'Angleterre est un motif supplémentaire du Normand que je suis, pour réfléchir à cette Madonne en armes, qui précède Jeanne d'Arc dans le combat des femmes. Celui d'une Vierge inhabituellement à cheval, l'épée à la main, tranchant les gorges noires des sarrasins, circonstance atténuante certains en conviendront !

A cette occasion, la statue représentant la Vierge l'épée à la main, vêtue d'une armure et montée sur un cheval blanc est promenée dans la foule.... qui déguste la Teste di Turco, une douceur de Scicli, en réalité cette tête-de-Turc est bien suggestive, et nous venge (je ne devrais pas le dire) de la reconversion récente par Erdogan du musée de Sainte-Catherine en mosquée musulmane. Je sais, je suis clivant, ironiser sur le nouvel Ataturc, Roi des Turcs va me faire encore conspuer par les bien pensants ! Au même moment, les héritiers d'Agatha Christie suppriment le titre de leur aïeule "les dix petits nègres", en le remplaçant par "ils étaient dix", pour ne pas cliver la communauté de nos frères de couleur !



On dit que la bataille finale a été gagnée par les chrétiens grâce à l'intercession de la Vierge Marie descendue sur son cheval blanc pour défendre Scicli. La représentation théâtrale voit des groupes de Turcs (les Sarrasins) face à face contre des groupes de chrétiens (les Normands). Le moment le plus attendu est la représentation des Maures, le samedi, où les lieux de la bataille sont reconstruits et où des acteurs en costumes d'époque, retracent les moments saillants jusqu'à l'intervention de la Sainte Vierge qui libère la ville du siège étranger. La Festa delle Milizie est connue dans le monde entier pour être le seul événement commémorant la descente de la Vierge à cheval, qui, armée d'une épée, a sauvé le Sciclitani des raids sarrasins. La légende raconte que la victoire des chrétiens a eu lieu grâce à l'apparition de la Madonna guerrière, un événement qui a déterminé la décision de Ruggero de construire une église en l'honneur de la Madonna delle Milizie.



L'événement est rappelé par Sciclitani avec la reconstitution de la bataille en deux groupes qui symbolisent les chrétiens et les sarrasins prêts à se battre sur une grande scène de la Piazza Italia. La fête s'enrichit d'une grande foire, de la procession de la statue de la Vierge et du pèlerinage au couvent des milices où, semble-t-il, la Vierge est apparue pour aider les Normands.

Pendant les jours du festival, il y a des événements collatéraux tels que la Sagra delle Teste di Turco , un dessert Sciclitano typique par excellence, avec une référence claire à la bataille qui inspire le festival, et des événements au cours desquels il est possible de déguster des produits typiques. 






vous voyez, je ne regarde pas Montalbano sans réfléchir au (lourd) contexte historique :

Dimanche prochain, vous saurez ce que je regarde à la télé

en dégustant une testa di Turco !




PS : http://babone5go2.blogspot.com/2017/08/jai-trouve-la-casa-montalbano.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire