vendredi 28 août 2020

La desfilada de les Muses a Barcelona



Comment se balader à Barcelone en pleine reprise du covid ? Je voudrais bien admirer de nouveaux vitraux, ne me reste que google map. NOus allons nous rendre Via de les Corts Catalanes, au numéro 582, vous allez voir :


Les vitraux qui ornent la façade intérieure des premier et deuxième étages de la maison de la Gran Via de les Corts Catalanes, 582 à Barcelone, conçus par l'architecte Jeroni F. Granell i Manresa, sont parmi les plus intéressants et probablement les moins connu des vitraux modernistes catalans. Ces vitraux ont été exécutés par la société Rigalt, Granell & Cia., je dirais comme la plupart du temps, entre 1902 et 1904.














Le motif représenté est une scène figurative, dans le style classique qui représente une procession, qui se répète à tous les étages. Ce dessin est tiré de l'album allemand "Meisterwerker aus der Deutschen Glasmaleri : Ausstellung in Karlsruhe", publié par Von Kanter & Morh à Berlin en 1901, qui reproduit un carton de l'artiste Herman Göhler, intitulé "Musengefang". La promenade des Muses. J'ai pu feuilleter le bouquin sans retrouver le carton précis, mais voici le genre :



















Il n'est pas surprenant que le design ne soit pas original, mais qu'il ait été pris comme modèle d'un déjà fabriqué à l'étranger, ce fait était très courant à cette époque. Certains modèles de vitraux étaient originaux de l'atelier, d'autres ont été réalisés par un peintre ou un architecte qui les a commandés à la maison du vitrail, et d'autres, comme dans ce cas, ont été considérés comme des répertoires de modèles étrangers. Dans la composition, il y a cependant certaines variantes du modèle allemand. On peut dire que la scène est divisée en quatre groupes qui correspondent à quatre vitraux différents, bien qu'ils fassent tous partie de la même scène.

La première figure à droite représente une figure masculine, la seule du groupe, qui dirige le cortège et porte un bouquet de fleurs dans ses mains. Cette figurine masculine est originale de l'atelier de Granell, car elle n'est pas dans le modèle. Derrière elle, dans la deuxième fenêtre, deux figures féminines jouant des instruments, celle du premier plan joue de la flûte et celle derrière elle une harpe. L'ensemble suivant correspond à la troisième fenêtre. Ils représentent deux figures féminines qui sont dans une attitude de chant et portent entre leurs mains la partition qu'elles interprètent. Pour clôturer la procession, dans la fenêtre de gauche, il y a une seule figure féminine qui marche en avant portant également des fleurs dans sa main droite.

Ces derniers vitraux proviennent également de l'atelier de Granell. En effet, ils doivent adapter une composition déjà réalisée à un lieu pour lequel elle n'a pas été conçue. Ayant ce bâtiment plus d'ouvertures qui doivent être fermées avec plus de vitraux, ils doivent ajouter, donc ils créent la figure masculine au début de la composition et du paysage. Le vitrail est surmonté sur la marge supérieure et inférieure de vitraux qui agissent comme une bordure représentant un trencadís.


Le fond de la composition représente un paysage :  le ciel, quelques montagnes en arrière-plan et le vert de la campagne. Les personnages courent le long d'un chemin qui a de grands pots avec des plantes à fleurs sur ses bords. Les troncs entrelacés de deux arbres n'apparaissent pas non plus dans le design allemand et se trouvent au premier plan au milieu de la composition. Les costumes des personnages sont de longues tuniques de style germanique clair.

Ce vitrail suit le modèle du vitrail-mosaïque, car tout le dessin est marqué par le plomb lui-même, même l'ornementation des coiffures des filles ou le drapage des robes. Seul le vitrail utilise de la peinture pour faire les traits du visage. L'ensemble de la composition est composé de différents verres de différentes nuances et textures pour donner plus de qualité à l'ensemble. J'ai repris le texte de Núria Gil, dont j'ai retrouvé la thèse de doctorat en vitrail, je kiffe !

La visite mérite d'etre poursuivie, car il y a de nombreux autres vitraux









les maitres du vitrail ! 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire