samedi 6 juillet 2019

Was ist : "senderpult" ?

Je vous ai déjà dit que j'avais appris l'Allemand première langue. Je vous ai déjà dit que je m'étais acheté un Phantom, le meilleur des drones pro, pour prendre des photos aériennes. Je vous ai fait comprendre qu'après avoir passé le permis (de conduire), et avoir immatriculé l'engin auprès de l'Aviation civile, je m'étais confronté au mode d'emploi (en Anglais), 350 pages : je ne l'ai toujours pas lu (en entier), décidant d'imiter les jeunes qui apprennent en pratiquant. J'ai pratiqué pas mal déjà, j'ai la ferme intention de poursuivre... je rajeunis !

le support-tablette d'origine : 2 points

je le conforte avec un renfort derrière, mais à la base il n'y a qu'une barre centrale : basculement inévitable

A vrai dire ayant décidé de munir l'émetteur d'une tablette lisible, j'en ai acheté une de 9,7" fabriquée par Monsieur Samsung. (difficile de passer au système métrique) ! Mais où la poser ? Faisons l'hypothèse que vous conduisiez une automobile, vous avez les mains sur le volant, et voyez au travers d'un large pare-brise, avec des rétroviseurs latéraux et central, désormais des caméras devant et surtout derrière pour reculer en connaissance de cause : la tablette, c'est le pare-brise !

Or mon émetteur, muni des deux manettes à manier des deux mains, n'est équipé que d'un petit porte tablette destiné à un modeste téléphone.

sur le petit écran, on ne voit pas grand chose

Or on est censé voir la carte, la position sur la carte, ou bien les deux sur la photo satellite. A moins que l'on voie ce que voit la caméra dont le drone est muni, pour photographier de haut of course. En Anglais, on dit : gimbal


réglage de l'appareil photo

pour qu'il revienne d'où il est parti encore faut-il lui dire de se repérer : c'est le home point

L'émetteur doit alors être équipé de la tablette modèle XL pour bien voir, et rien n'est conçu pour cela dès l'origine : l'attache est simpliste. La tablette est assez lourde, fait basculer l'émetteur, risque de se décrocher, et l'émetteur doit être tenu à la main, avec en sécurité le harnais "tour du cou" qui vous brise les cervicales :  

                                                               incompréhensible lacune.


un seul point d'accrochage central pour le harnais : ça bascule à gauche ou à droite

Je suis imprégné depuis toujours de la sentence de mon Maitre Karolus Linné : "quelque chose qui n'a pas de nom n'existe pas"

Autrement dit, si vous cherchez quelque chose sur internet qui améliore les choses, il est indispensable d'en savoir le nom.

Je cherche donc chez les vendeurs spécialisés de drones des accessoires pour attacher la tablette 9,7" sur l'émetteur, et passe trois mois à ne rien trouver. En Français, j'ignore le nom de ce que je cherche. En Anglais : "tablet holder". Je trouve des trucs, mais pas ce que je cherche.

Comment m'est-il venu l'idée de parler Allemand, et de chercher : Senderpult ?


En effet, si vous télécommandez une maquette sophistiquée d'avion ou pire encore d'hélicoptère, vous allez avoir la même contrainte : faire corps avec l'émetteur, vous munir d'un harnais, qui soutiendra le poids de l'engin pour vous laisser les mains libres de commander les deux manettes, et voir correctement au travers de la caméra dont est équipé votre engin.

Un senderpult est un pupitre, (je le veux en aluminium anodisé tant qu'à faire) qui va enserrer l'émetteur, et porter un support adapté, encadrant fermement la tablette, avec trois points. Les accrochages la reliant au harnais (si un harnais est nécessaire) vont être déportés pour passer par le centre de gravité du tout, afin que ça ne bascule pas. 

Le tout devenant stable, le pilote sera cool, et pourra se consacrer aux commandes, et lire toutes les informations transmises, altitude, distance, sens de vol, pourcentage de batteries disponibles, etc... etc...

Si on ne le surveille pas, un drone peut filer tout seul n'importe quand
n'importe où 
et adieu pour le revoir ! !




normalement si j'appuie sur caméra, la caméra montre ce qu'elle voit : cool !

Il n'existe au monde, les Chinois étant étrangement absents, les Américains aussi, qu'un fabricant Coréen digne de ce nom : Secraft.

Je reçois ce jour par chronopost l'engin commandé à Epagny

département 74, pas loin d'Annecy

chez Gulliver Drones

pas de mode d'emploi
pas de notice de montage (les 2 parties sont livrées en kit)

je stresse, je téléphone, mon correspondant est assailli de clients ...

...mais il est vachement sympa : il m'indique le haut, et le dessous

il ne m'en fallait pas davantage !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire