jeudi 25 juillet 2019

Saint-Bertrand : le trophée s'expose !


Je vis depuis mes dix ans, avec ce vieux souvenir du trophée augustéen du Lyon des Convènes : les Romains à l'époque d'Auguste dominent les peuples du centre des Pyrénées, qu'ils soient Gaulois-Aquitains au Nord, ou Hispaniques-Cantabres et Astures au Sud, peu importe : l'idée est de montrer leur force, en exposant les indigènes vaincus; Le Trophée a été découvert en 1926, morcelé en 134 fragments au pied de la façade occidentale du temple du forum. Il formait un ensemble de 6 m. de long et 3 m. de haut, dédié à Auguste vers 13-10 av. J.-C., et comprenait : 1 trophée naval rappelant la victoire d'Actium (1), et 2 trophées terrestres représentant la Gaule et l'Espagne soumises à Rome

l'exposition dans les années 50 se passe aux Olivetains. On a disposé un arbre de marbre au centre, de chaque côté, le Gaulois un genou à terre ; et une dona représentant l'Hispanie. Vaincue elle aussi, elle aura pour avenir de faire le ménage et la cuisine

La mise en scène de Bertrand Sapène ne convient pas aujourd'hui : les statues s'emboitent normalement dans un socle, mais les encoches ne correspondent pas. C'est un vrai puzzle, de morceaux éparpillés dès l'origine, après les déprédations des envahisseurs à la fin de l'Empire romain. 

Comment faire ?




voici la présentation actuelle, à l'ancienne gendarmerie :












alors... saura-t-on jamais comment était présenté l'original ?

venez vous faire votre idée vous-mêmes !



PS (1) : la frise de Nicolis évoquant le triomphe suivant la victoire navale d'Actium : ne pas se méprendre : une victoire navale se fête à terre ! Par contre, voyez les vestiges de navire en PS 4, on dirait celui de la victoire de Samotrace !





PS 2 : sur ces deniers, les crocodiles évoqueraient Cléopâtre et l'Egypte


et si l'origine était la même que le crocodile de Saint-Bertrand ?

PS 3 : voici un vrai trophée naval, avec armure, casque, bouclier, deux lances, une ancre et un gouvernail, le tout posé sur une proue de navire. Denier d'Octave, 29-27 av JC.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire