mercredi 16 mars 2022

Cecropia le grand paon de nuit américain


Maintenant que le Printemps a commencé à pointer du nez, et que nos papillons commencent de voler, on peut espérer que les prochaines éclosions arrivent, ce sera en avril, avec le premeir tour des Présidentielles ! Vous connaissez nos papillons de nuit à nous, les saturnidae, que l'on reconnait aux quatre ocelles transparentes de leurs ailes, en forme de croissant de lune : chez nous principalement, le petit paon de nuit, et mieux, mieux car il est plus gros, le grand paon de nuit, Saturnia pyri, dont la chenille mange... les feuilles de poiriers, et toutes autres rosacées !

le petit paon  : Madame à gauche, Monsieur à droite


difficile d'identifier Monsieur (en bas) quand ses antennes pectinées sont cachées


cette fois, Monsieur est à gauche, le gros ventre de Madame ne trompe pas

C'est le même processus qu'à Paris, avec Samia Cynthia (1) : il faut regarder en hiver les arbres privés de feuilles, dans lesquels reste accroché un gros cocon :




Quand vous avez la chance de le voir ; puis d'escalader l'arbre (sans vous casser quoi que ce soit) ; puis enfin d'ouvrir l'étui lâche du cocon, vous allez trouver dedans la dernière mue séchée de la chenille, (qui ne vous intéresse pas) : et la chrysalide, dont la forme des antennes va vous aider à identifier le sexe :


La suite, c'est bientôt, le papillon va éclore, très spectaculaire vu la grandeur


des antennes énormes



vous risquez de prendre dans la figure un jet "d'urine", témoignant de sa vitalité et d'un prochain envol





Au Canada et au nord des États-Unis, le saturnide cécropia est "univoltin", ce qui signifie une seule génération. Dans certaines régions du sud, il peut y avoir deux générations par année. Les adultes sont nocturnes, et  attirés par la lumière. Pour se reproduire, la femelle émet des phéromones sexuelles dès son émergence. Les mâles peuvent capter ces molécules à de grande distance à l'aide de leurs antennes larges et plumeuses : tout comme dans tout bon élevage, les éleveurs devenus rarissimes (ce sont des séniors en voie de disparition) mettent à part leurs femelles vierges, pour qu'elles attirent les mâles sauvages, afin d'identifier leur nombre, et de créer ainsi des descendances vigoureuses en évitant trop d'incestes. 

 Comme pour nos espèces européennes, les chenilles sont énormes

avec une décoration psychédélique de boutons en forme de cactus de couleurs variées




Les chenilles passent par cinq stades de développement avant de se chrysalider. À l'éclosion, la chenille est noire et mesure environ cinq millimètres. Au deuxième stade larvaire, la chenille est jaune avec de légères touches de noir. À partir du troisième stade larvaire, la chenille est verte et possède des protubérances dorsales ornées de petites épines noires. Les protubérances au centre de la face dorsale sont jaunes tandis que les secondaires sont bleu pâle. La chenille atteint sa taille maximale après environ huit semaines. À ce stade, elle mesure entre huit et dix centimètres.

Ah oui, je me suis fait la spécialité de reconstituer le raisonnement de mon Maitre Carolus Linné quand il nommait les êtres de la Nature, et en particulier les papillons : il consultait ses livres de Mythologie grecque, posés en permanence sur sa table de travail. Il n'avait pas d'électricité, encore moins d'ordinateur, et écrivait à la main équipé d'une plume d'oie ! Il lui fallait un nom qui sonne la Grandeur d'autrefois, pour un papillon qui fasse penser à un (petit) colosse !

Dans la mythologie grecque, Cécrops (en grec ancien Κέκρωψ / Kékrôps), fils d'Érechthée et de Praxithée, a été le fondateur d'Athènes dont la citadelle fut nommée de son nom « cecropia », ce qui signifie « de Cecrops ».

Comme je trouve les choix de noms donnés par Linné pertinents, voire astucieux, toujours érudits, je tente d'en savoir davantage sur Cecrops, et consulte mon cher Wikipedia, toujours prompt à savoir, et dispenser ses connaissances ! Je cite :

"Cécrops serait le premier autochtone — mot qui signifie « enfant spontané de la terre » — et serait né avec un corps mi-homme mi-serpent, tout comme plus tardivement Érichthonios. Dans plusieurs traditions il est décrit comme un fils de Gaïa, né de la semence qui imprégnait le tissu avec lequel Athéna s'était essuyé la jambe, après avoir subi et repoussé les assauts d'Héphaïstos éperdu de désir pour elle. (je vous laisse apprécier l'érotisme de cette description !). Élevé par Athéna, il devient le premier roi de l'Attique et épouse Aglaure, fille d'Actée. Certains auteurs, sachant qu'Homère utilise parfois le mot Actée pour « Attique », font de ce dernier le premier roi d'Attique plutôt que Cécrops. Aglaure et Cécrops ont un fils, Érysichthon, et trois filles, Aglaure, Hersé et Pandrose.

 vous avez noté ? mi homme-mi serpent, une chenille faisant penser à un serpent !

toujours le renvoi aux "Métamorphoses" !



Un point commun de toutes les légendes est que Cécrops « civilise » les Athéniens : il introduit l'agriculture et l'écriture, il provoque le retrait du droit de vote des femmes, car elles ont voté pour Athéna contre lui dans une élection qu'il a organisée, il institue la monogamie et retire aux enfants le nom de leur mère pour leur donner celui de leur père, ayant découvert le rôle biologique de la paternité. Il reconnaît Zeus comme roi des dieux, apprend aux hommes à vénérer correctement ceux-ci, et interdit les sacrifices humains, offrant à leur place des gâteaux. Il fonde Athènes, dont il appelle la citadelle Cécropia, et divise l'Attique en douze tribus ; dans la réforme de Clisthène, il est le héros éponyme de l'une des tribus athéniennes. 

C'est pendant son règne que Poséidon et Athéna se disputent l'Attique. Poséidon frappe la terre de son trident, et une source d'eau salée en jaillit, tandis qu'Athéna offre un olivier. Cécrops choisit alors Athéna, dont le présent est le plus utile. Selon une variante de Varron, Cécrops soumet le choix à une assemblée mixte. Les femmes votent en faveur d'Athéna et les hommes de Poséidon ; les femmes, plus nombreuses d'une voix, font pencher la balance en faveur d'Athéna. Furieux, Poséidon submerge l'Attique sous les flots. Pour apaiser sa colère, les Athéniens doivent imposer aux femmes trois punitions : les femmes n'auront plus le droit de vote ; aucun enfant ne portera le nom de sa mère ; les femmes ne seront plus appelées Athéniennes !


voilà, je continue de co-habiter avec les papillons

ils sont la beauté du Printemps



PS (1)

http://mesamispapillons.blogspot.com/2010/12/un-chiois-dans-paris.html

https://babone5go2.blogspot.com/2019/02/mariposa-del-ano-2019-et-pavonia-1.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire