dimanche 13 mars 2022

Old up : silver economy cluster !


Personne n'ose vraiment aborder frontalement ce sujet : partout dans le monde, et en France également, "les vieux" prolifèrent ! Attention aux mots ! On peut dire "les jeunes" ! Mais dire "les vieux" a quelque chose d'offensant, mieux vaut utiliser le mot : "les ainés", c'est moins pénalisant (pour eux) ! Attention encore, avec le jeunisme ambiant, on devient ainé très tôt, dès 55 ans, a fortiori 60 là où commence le désir de retraite... va-t-il être reporté à 65 ans ? Attention au mot retraite, et "retraité", qui signifie la sortie des affaires économiques, publiques et sociales ! On pense à la retraite de Russie ! On s'en va, on passe dans un autre monde, celui des cheveux blancs, non, argentés, ça fait mieux et plus chic : attention, la durée de ce passage peut être longue : vingt ans ! cela vaut le coup d'organiser ce long passage ! cela passe mieux en Anglais :

the silver economy



Pire injustice sociétale : les vieux ont payé leur maison, et ne paient donc plus de loyer : un avantage exorbitant sur les jeunes, qui payant un loyer ne peuvent payer en plus les mensualités de prêts à taux pourtant bas, et acheter leur maison ! Injustice ! Pire toujours, les vieux reçoivent une retraite, un pécule payé par les jeunes, à cause de ce fichu système par répartition dont voilà le côté pervers. Et parfois certaines retraites sont aussi élevées, et même plus, que les salaires des jeunes débutants ! Heureusement si je suis cynique, personne n'ose dire ce qui s'est passé pendant le covid, la disparition silencieuse de tas d'ainés : la terrible contrainte des ainés est, qu'étant plus âgés, leur espérance de vie en bonne santé ou pas s'amenuise de jour en jour, et qu'ils ne peuvent profiter de leurs avantages liés à l'âge qu'un temps limité ! Leur avenir n'est alors que dans l'au-delà, un au-delà privé de toute espérance depuis que la disparition progressive de la Religion leur ôte tout espoir d'une vie éternelle ! 

Il est temps de remettre du contenu dans l'au-delà, non ?

Les ainés dans la dernière ligne droite de leur vie ne bénéficient donc que d'un temps contraint pour profiter des avantages de la vie sur Terre ... d'ailleurs toujours basée sur la consommation : les investisseurs doivent absolument valoriser cette cible. Non, pas la valoriser, l'optimiser ! Non, la maximaliser ! 

j'ai utilisé un mot terrible : une cible, j'aurais pu dire : un marché

the silver economy


Tout le monde en cette période des Présidentielles a été choqué par les pratiques de la société privée à but lucratif Orpéa, dénoncées par Victor Castanet dans son livre "Les fossoyeurs" expliquant comment pour optimiser les bénéfices des actionnaires, les résidents de Neuilly payant pourtant 6000€ par mois pour leur hébergement voyaient leurs repas rationnés à raison de 4 Euros par jour, toute autre consommation également limitée, les agents chargés des soins eux aussi réduits en nombre, pour maximiser les résultats, et garantir une valorisation en Bourse maximale

Il y a toujours eu deux domaines où investir son argent me paraissait indécent, d'abord les résidences pour étudiants puisque par définition, les étudiants issus de familles modestes n'ont pas les ressources pour payer un loyer. Et les résidences pour personnes âgées qui demandent un apport mensuel supérieur à celui d'une retraite, comme à nouveau "les Fossoyeurs" l'ont montré. 

Comme la langue reste un outil déterminant pour nommer les choses, l'usage de l'Anglais reste parfait pour masquer les cruelles réalités de notre monde capitaliste : Antoine, mon ami Toulousain, qui a tenté de lever à Toulouse une armée de vieux appelée Old Up (humour)  m'explique qu'il existe bien une économie du troisième âge, celui des cheveux blancs, la silver economy ! Mieux (ou pire) on l'identifie comme un cluster :

c'est la silver economy cluster

vous croyez que j'exagère ?

tenez ces propos un peu datés puisque publiés en 2019



voici ce que dit l'article des CCI occitanes : je prends leur avis très au sérieux

nous sommes quand-même dans l'autre mégapole mondiale qui produit des Airbus avec Seattle

nous sommes branchés sur le Monde d'après ! 

"La démographie de la région Occitanie a ceci de particulier que sa croissance est due à l’arrivée de nouveaux habitants plus qu’aux naissances. L’âge moyen dans la région frôle 42 ans, soit 2,5 années de plus qu’en France métropolitaine. Selon les projections, en 2050, l’Occitanie comptera 6,9 millions d’habitants, contre 5,9 aujourd’hui. Les seniors représenteront 29% de ce total, soit un peu plus de 2 millions de personnes - contre 22% (1,3 million) en 2020. Le 21 mars dernier, à l’occasion du Forum Midi Silver Eco, Michel Boussaton, conseiller régional, a pris la tête d’un groupe d’experts en vue de la mise en œuvre d’un cluster « Silver Économie Occitanie ». Ce groupe restreint se compose notamment du living lab de l’Institut méditerranéen des métiers de la longévité (I2ML), d'acteurs mutualistes, du monde de l'entreprise (des start-ups et des grands groupes), des représentants de la chambre régionale de l'économie sociale et solidaire, et de la recherche. 

"Ce comité de pilotage doit remettre pour fin juin un projet de création de structure avec une proposition de statuts, de budget… afin de rassembler plusieurs centaines d’acteurs aux vocations plurielles, allant des producteurs de technologies adaptées, en passant par le secteur social, la recherche, les mutuelles, le thermalisme, les voyagistes, les services à la personne… Le but étant d’élaborer une stratégie de réseau afin d’aborder le marché qui se dessine et qui s’annonce complexe dans une région aux territoires aussi disparates que les besoins qui en découlent.

l'âge des cheveux blancs est un marché







comment vous faire changer les dents à Barcelone avec Propdental ?





attention, il y a trois catégories de séniors

les jeunes, les vieux, et les très vieux !

mais le vocabulaire est bien plus nuancé :



jusqu'à 75 ans, on est (encore) optimiste, tout est possible ! 

mais après, c'est la génération "silencieuse" : elle a connu la guerre, elle peut tout supporter

et elle n'espère plus rien !


la cible sera donc très différente, 

selon "les vieux" à qui on s'adresse ! 





peut-on, quand on est jeune diplômé, investir dans la silver economy ?

évidemment : c'est même un devoir intergénérationnel

un devoir, et une opportunité !



les textes sont volontairement flous : les ainés qui les lisent culpabilisent de mal voir, 

et vont aller acheter des lunettes !

l'âge est un marché !


un marché d'avenir ! 






je suis rassuré : Agnès Buzin l'avait bien dit :

l'avenir est dans la vieillesse !


PS : comptabilité électorale à l'usage des Français-nuls

Dans les circonstances dramatiques actuelles, Churchill aurait appelé "à la sueur et aux larmes" : les larmes des Ukrainiens attaqués à la frontière Polonaise cette nuit, les larmes des réfugiés... les nôtres qui sait, dans la simulation ukrainienne d'un Paris attaqué, la Tour Eiffel après Notre Dame, images insupportables... ?

Le Président, lui, s'affiche notre Protecteur : l'Etat protecteur règle tous les problèmes de ses enfants-dépendants : après la suppression de toute charge de santé (qui fait occulter tout coût sur toute dépense). Après celle (partielle) de la taxe d'habitation il y a cinq ans, il appâte en ce moment les électeurs en leur supprimant la redevance télévision, pour la faire riper sur les impôts, 

qui cela berne-t-il ?

L'Etat protecteur efface toutes les contraintes lisibles de ses assujettis, il prélève les impôts à la source, il prélève la TVA à la source, tout prélèvement est effacé en apparence, alors que la France est le pays le plus taxé du monde ! ! 

La dernière des "entourloupes", car c'est prendre les automobilistes pour "des nuls",  est l'effacement de 0,15 Euros par litre d'essence, impeccablement mis en oeuvre par la fiscalité-numérique pile pour la période des élections ! Comme je suis nul en calcul mental, j'ai du réfléchir longtemps pour aboutir à cette conclusion : voyons, si l'essence passe de 1,6 à 2,2 Euros/litre, la plus value est bien de 0,6 €/l ? 

Les taxes sont bien de 60% ce qui conduit à une augmentation des taxes de 0,36 Euros/l

en nous donnant 15 centimes l'Etat, récupère quand-même 15 centimes,
/l
il rembourse quand-même la dette, action bien prioritaire !

nous frontaliers de l'Espagne, si nous voulons économiser 15 centimes

allons remplir notre réservoir chez Boya !



les taxes sur l'essence grimpent à 1,32 €/l

la vieille éco-taxe sur le CO2 est largement en place !

avec Poutine, l'écologie punitive fonctionne à donf ! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire