mardi 8 mars 2022

Xavier Niel rachète l'Hôtel Lambert à Paris

 

Il parait que la fortune de ...Maigret... ? (je me trompe, je pense en réalité à Depardieu) serait de 200 et quelques millions d'Euros : ce serait 215, selon les milieux bien informés : normal, il a su acheter des immeubles, vignes, restaurants et autres biens, les a fait fructifier, et se trouve tout légitimement riche, si ce mot a un quelconque sens. Il y a moins riche dans les actrices et acteurs de cinéma, il y a bien plus riche encore, comme les milliardaires nombreux dans le monde, comme Xavier Niel, l'inventeur de free, sympathique, innovant, il réussit, chapeau !

Il y a eu autrefois des fortunes immenses, utilisées pour faire construire des demeures magnifiques, que l'on appelle des châteaux, ou des hôtels (particuliers), et si j'aime l'architecture de Barcelone, je reconnais que celle de Paris est infiniment plus raffinée, par l'endroit par exemple dominant la Seine sur l'Ile Saint-Louis, par le jardin suspendu, l'extérieur avec possibilité de loger les calèches nécessaires pour aller en ville, et l'intérieur où vous vivez, mais surtout vous recevez : il y faut une galerie genre galerie des glaces, et comme il faut précéder ou succéder à Versailles, ici elle se nomme "Galerie d'Hercule" : Hercule ici personnifie le propriétaire, qui a vaincu la pauvreté, et triomphe des accidents de la vie, en revêtant la dépouille (soigneusement naturalisée) du Lion de Némée.


en réalité Hercule est tout bébé avec un zizi assorti ! 

rares sont les photos, on trouve davantage de gravures et autres peintures

Je tourne autour du pot, nous sommes à l'Hôtel Lambert le Riche, ex Maitre des Comptes, propriétaire de 14 hôtels particuliers à l'époque ! 

La décoration est magnifique, mais comme souvent, surtout sur l'Ile qui héberge Notre Dame, l'hôtel brûlera mais sera reconstruit : voici une toute petite partie de la suite : 

La suite se passe dans l'avion, il y a dedans le prince héritier (du prince héritier) du Qatar, ils voyagent vers Paris, la France est son pays préféré. Ils descendent au George V, et le papa sympa emmène le Prince héritier au jardin d'acclimatation, le prince héritier tombe raide amoureux de la France, c'est magnétique ! 



Ils se disent qu'ils pourraient acheter un hôtel particulier pour eux, ce qui économiserait les devises par rapport au George V, et tant qu'à faire ils aimeraient posséder (on les comprend) un peu du faste de Louis XIV et d'un maitre des comptes de l'époque ! Tout ce que je vous raconte je l'ai appris dans Match, c'est comme un feuilleton de la vie des milliardaires, j'adore ! 


40 millions de travaux, c'est rien pour l'Emir du Qatar, je vous rappelle que le million est mille fois plus petit que le milliard, alors quand on possède des milliards, 40 millions n'en constituent qu'une minuscule partie : c'est la célèbre théorie du ruissellement chère à notre Président, qui signifie que les entreprises parisiennes vont pouvoir ressusciter les métiers d'Art oubliés en tentant de reproduire les (très chers) exploits des artistes initiaux : un mécène aide à vivre les artisans, un mécène est donc précieux, donc il faut le choyer pour qu'il continue ...de ruisseler !

Malin et cultivé le nouveau propriétaire : il a appris que les calèches entraient au rez-de-chaussée, et se dit que ses voitures devant être à l'abri, il est légitime de leur construire un garage souterrain, abrité des eaux de la nappe phréatique, sans oublier un petit sous-marin pour entrer dans la Seine par dessous, quand on prévoit des travaux autant y aller ! Il n'aime pas les escaliers, il veut un ascenseur, bref, le confort moderne avec la wifi et tout et tout, l'hôtel va être co-nnec-té !


C'est là que l'Administration (toujours mesquine) lui rétorque que l'immeuble est classé, et qu'il est interdit de créer un garage souterrain, en réalité pour rassurer les voisins jaloux comme il se doit dans notre pays qui n'aime pas trop les riches étrangers, et qui oblige nos propres riches à cacher leurs revenus pour éviter les jalousies, comme Stéphane Bern qui n'a, lui, qu'une toute petite fortune (de plusieurs millions quand-même), mais il est tellement sympathique avec le sien d'abord et le nôtre ensuite ...  Patrimoine !

Donc l'hôtel Lambert est rénové, et il faut que je vous décrive l'endroit où arrive Xavier Niel !


je pense que c'est ici : rien n'est plus comme avant, googlemap ne permet plus les vues obliques en 3D 


"Berceau familial d’une lignée de magistrats, l’hôtel Lambert, par sa situation exceptionnelle à l’extrémité orientale de l’île Saint-Louis – à l’angle formé par la rue Saint-Louis-en-l’Île, où se trouve l’entrée principale, et par le quai d’Anjou, où est l’entrée de service – est l’un des plus beaux spécimens parisiens de l’architecture du XVIIè siècle : bâti par Louis Le Vau, l’architecte de Vaux-le-Vicomte (Seine-et-Marne), il est classé Monument historique depuis 1862. 

"Au rez-de-chaussée se trouvaient la cuisine, les offices, le garde-manger, la salle du commun, les chambres des officiers, la fruiterie, les remises pour plusieurs voitures et les écuries pour seize chevaux : c'est à ce détail que l'on constate la nécessité du garage, pour les nombreuses Ferrari et Porsche devant y être remisées ! 

Moi, je ne comprends un immobilier qu'avec le plan, mais je ne trouve que le 1er étage :


Au premier étage, à l’extrémité du palier, un vestibule ovale dessert les deux ailes qui se développent en angle droit sur le jardin. Dans la première aile, parallèle au quai d’Anjou, une galerie peinte en grisaille où est la bibliothèque, ouverte par sept grandes croisées sur le jardin. J'arrête un instant, on devine que la Bibliothèque était remplie de livres, et de raretés... passons ! Dans la seconde aile, le « Cabinet de l’Amour » racontait l’histoire de l’Amour par des toiles d’Eustache Le Sueur (1616-1655), dans des encadrements, au-dessus des portes, au plafond et sur le manteau de la cheminée.

... l'Histoire de l'Amour, quel programme !  (1)

Le deuxième étage était réservé aux réceptions d’apparat. Au-dessus de la bibliothèque s’étendait la « Galerie d’Hercule », décorée par Charles Le Brun (1619-1690).

voilà la célèbre Galerie, peinte de fresques évidemment, le morceau d'apparat

voici l'entrée

une peinture de la célèbre galerie


Au-dessus du « Cabinet de l’Amour », était le « Cabinet des Muses » : les panneaux figuraient les Neuf Muses par Le Sueur, les voici bien entendu :

en voici trois : Clio (l'histoire) ; Euterpe (la musique) et Thalie (la comédie)


Melpomène (tragédie) ; Erato (poésie lyrique et chorale ; Polymnie (réthorique)

(il en manque trois : la suite PS 2)

voyez, la mythologie toujours, à part le Prince du Qatar, qui s'intéresse à ces sujets aujourd'hui ? 


 

 Au troisième et dernier étage, se trouvait le petit « Cabinet des Bains », toujours décoré par Le Sueur, détruit par un incendie, le 10 juillet 2013. On comprend qu'avec le mot "cabinet des bains", le prince héritier ait voulu le transformer en ... salle de bains, robinets en or, et spa avec jets d'eau, comme à Versailles ! 


soyons sérieux une minute, voici l'histoire officielle :

"Sur un terrain qu’il avait acquis en 1639, Jean-Baptiste Lambert (1608-1644), premier commis de Bullion, surintendant des Finances, puis de Fieubet, trésorier de l’Épargne, fit construire cet hôtel.

"Sa mort prématurée fit de son frère Nicolas Lambert (1617-1692), dit « Lambert le riche », seigneur de Thorigny et de Sucy-en-Brie, secrétaire du Roi, le nouveau propriétaire. Bientôt maître des requêtes, puis président à la Chambre des Comptes, reçu en 1677, il avait eu, de son union en 1653 avec Marie-Claude Laubespine, fille du marquis de Verderonne, trois fils, dont l’un vécut peu, et une fille.

"L’aîné, Claude-Jean-Baptiste Lambert (1653-1703), conseiller au Parlement en 1677, président des Comptes en 1687, hérita de l’hôtel à la mort de son père. 

"À la mort de Claude-Jean-Baptiste Lambert, la maison devint la propriété de son frère Nicolas Lambert (1666-1729), seigneur de Vermont, conseiller au Parlement en la deuxième Chambre des Requêtes en 1687, et président de cette Chambre en 1697, prévôt des marchands en 1725. Il avait, comme son père, l’esprit porté à la culture des beaux-arts et de la littérature, et augmenta sa bibliothèque. Son portrait, réalisé par Nicolas de Largillière vers 1697, est aujourd’hui au Norton Simon Museum de Pasadena (Californie). Il mourut célibataire, le 10 juillet 1729. 

« Vous êtes priés d’assister au convoy et enterrement de messire Nicolas Lambert, chevalier, conseiller, président honoraire au Parlement de la deuxième Chambre des requestes du Palais, prévost des marchands, décédé en sa maison, rue Saint-Louis, isle Notre-Dame ; qui se fera lundy, onzième juillet 1729, à sept heures précises du soir, en l’église Saint-Louis, sa paroisse, où il sera inhumé. » 

Sa bibliothèque fut vendue aux enchères l’année suivante, « post Paschales Ferias » : Bibliotheca Lambertina : seu Catalogus librorum bibliothecæ illustrissimi viri D. D. Nicolai Lambert (Paris, Gabriel Martin, 1730, in-8, [4]-xij-376-[32] p., 3.169 lots + 25 lots [ad usum Delphini]). 

Voilà en réalité ce qu'achète le Prince du Qatar, et du coup vous vous souvenez que la France, nous, notre Président... 

...entretenons des relations suivies et amicales avec le riche-pays-ami-qatari.

à défaut de photos d'époque, une peinture d'Alexandre Sérébriakoff (1907-1994)







nous en arrivons à l'actualité : 

"Le célèbre milliardaire et fondateur de Free Xavier Niel s'apprête à racheter l'hôtel Lambert à Paris, au prix de 200 millions d'euros. Classé au titre des Monuments historiques, il était depuis 2007 la propriété du prince Abdullah bin Khalifa al-Thani. Il a été ravagé par un incendie en 2013. 

"D’un prince arabe à un chef d’entreprise mondialement connu, le prestigieux hôtel Lambert, situé sur l’île Saint-Louis à Paris, change donc de propriétaire. Il se prépare à être vendu pour un total de 200 millions d’euros, qui serait un record de vente à Paris. De ce fait, il battrait le précédent record de vente d’un hôtel particulier dans la capitale, détenu par l’hôtel de Soyecourt, place des Victoires. Celui-ci avait été vendu en 2010 au président gabonais Ali Bongo, pour le prix de 100 millions d’euros. Xavier Niel détient déjà plus de 10 propriétés dans la capitale, mais cette acquisition serait sans doute son investissement le plus important dans l’immobilier. 

"Un joyau du XVIIe siècle…

la suite je vous l'ai contée au tout début, mais je ne m'en lasse pas :

"En plein centre de Paris, sur l’île Saint-Louis, est installé ce grand hôtel particulier de 3 900 m² qui domine la Seine, et dont l’aile se finit en rotonde. Construit de 1640 à 1646, il est l’œuvre de Louis Le Vau, pionnier du classicisme français et architecte de Louis XIV. La propriété, lieu chargé d’histoire et d’art, abrite de nombreux joyaux, comme la galerie d’Hercule peinte par le célèbre décorateur de Versailles Charles Le Brun, et des décors peints par Eustache Le Sueur (la chambre des Muses). Elle dévoile, de l’extérieur, une façade française et une loggia à l’italienne. Lieu de mondanités intellectuelles, l’hôtel est aussi connu pour avoir accueilli des salons littéraires, auxquels ont participé Jean-Jacques Rousseau et Voltaire.

… à l’histoire animée

"Construit originellement par Le Vau pour un financier, il fut successivement la demeure de fermiers généraux, la propriété de la famille princière polonaise Czartoryski, avant d’être racheté en 1975 par la famille de Rothschild. Après la mort de Guy de Rothschild en 2007, il passa entre les mains du prince Abdullah bin Khalifa al-Thani, membre de la famille princière qatarie Al-Thani à qui l’on doit la merveilleuse collection d’art désormais visible à l’hôtel de la Marine, place de la Concorde. Les interventions du propriétaire qatari, qui souhaitait équiper le bâtiment d’un garage, d’un ascenseur et d’un système de climatisation, ont suscité une vaste polémique. Les défenseurs du patrimoine se sont opposés à ces projets de transformations, considérant qu’ils risquaient de saccager ce monument historique. 

"Le 9 juillet 2013, un incendie ravageait l’hôtel particulier, détruisant le cabinet des bains et ses exceptionnels décors réalisés au XVIIe siècle par Eustache le Sueur. La Galerie d’Hercule avait alors été miraculeusement préservée. Le coût de la reconstruction avait atteint la somme pharaonique de 120 millions d’euros.

"Le montant de l’acquisition réalisée par Xavier Niel (environ 200 millions d’euros) n’a pas encore été confirmé. Le cas échéant, il s’agirait de l’une des plus importantes transactions immobilières jamais réalisées pour une propriété privée à Paris. Le chef d’entreprise et milliardaire français ne compte cependant pas utiliser l’hôtel Lambert comme lieu de résidence. Il envisagerait, en effet , d’y installer une fondation culturelle, dont les missions demeurent à ce jour inconnues...

 le côté positif ?

quand je regarde les immeubles à vendre à Paris

dans le Figaro Monsieur du vendredi

les prix montent, montent, il faut 3 millions pour un vrai grand appartement de 150m2

un prix inimaginable pour un CSP qu'on dit théoriquement plus

alors 200 millions...

il faut vraiment être milliardaire !

la fortune de Xavier est annoncée à $8,8  milliards, il n'est que le 250ème mondial...

...une goutte d'eau comparée à Bernard Arnaud $153 milliards


PS (1) : L'indépendant du 4ème me sauve de l'ignorance : il publie des photos de peintures du cabinet d'Amour ! 

https://lindependantdu4e.typepad.fr/arrondissement_de_paris/2016/12/dautres-peintures-venues-du-cabinet-de-lamour-de-lh%C3%B4tel-lambert.html

grâce à lui, vous et moi allons connaitre "l'Histoire de la naissance de l'amour"

Le Sueur, la naissance de l'amour

Vénus présente l'amour à Jupiter

l'amour reçoit l'hommage de Diane
Eros a bien des ailes d'oiseau, et Diane son croissant de lune dans les cheveux, tout est OK

l'amour réprimandé par sa mère se réfugie dans les bras de Cérès

l'amour ordonne à Mercure d'annoncer son pouvoir sur l'Univers

voici la synthèse des Cinq

mais il y en a d'autres :

François Perrier : Enée et ses compagnons combattent les Harpies

Pierre Patel, ruines antiques

Pierre Patel, le voyage


tous ces tableaux sont au Louvre, et ne font donc plus partie de la décoration !

ils ne sont pas forcément lisibles, puisque photographiés in situ

mais les titres ôtent toute frustration : 

l'amour règne toujours sur l'Univers

(sauf exception évidemment, Poutine notamment préfère la guerre)

l'Hôtel de ville de Paris n'est pas à vendre

heureusement !  il possède la statue de Le Sueur


PS (3) Le Sueur a peint les six premières Muses sur deux toiles, mais en a consacré une à chacune des trois dernières, pour que le compte soit bien neuf au total :

Uranie avec son compas c'est l'Astronomie

Terpsichore la danse et le chant choral

reste Calliope, l'éloquence et la poésie lyrique

là encore, les tableaux ont été vendus en 1776 au roi louis XVI, et sont aujourd'hui au musée du Louvre


merci à l'Indépendant de les avoir retrouvés, et de nous les montrer, surtout si le Prince Héritier

qatari

ne les avait jamais vus ?

... quant à Xavier Niel, je ne doute pas un seul instant :

qu'il les rachète ... au Louvre !

(le stade ultérieur sera ...d'acheter le Louvre ?)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire