mardi 15 mars 2022

Du "moine fustigé" de St Bertrand, au "Blosarch" de Strasbourg


 Avant de vous emmener à Strasbourg, je vous rappelle que tous les visiteurs de Saint-Bertrand de Comminges n'ont de cesse de trouver "le moine fustigé" dans les stalles, cette pénitence qui consiste à enlever son pantalon pour prendre une fessée, donnée par un frère muni de verges, enfin dans le sens classique de branches de bouleau, servant à fesser ... un Frère !




il y a toujours à Saint Bertrand, des Miséricordes tout aussi rigolotes



le même genre à Auch, et à Rodez où l'Auvergnat nous montre son séant



les dames sont moins exubérantes avec leur derrière, voici la Vanité


celle de Caen s'admire devant son miroir : oui c'est un signe de vanité


il peut y avoir des gargouilles : voici celle de Notre Dame de Fribourg en Brisgau


comme vous le voyez si vous regardez attentivement, elle est fonctionnelle ! 


il y a une explication à ce "pied de nez" à la Municipalité : habituellement l'eau de pluie sort par la bouche des gargouilles. Ici, c'est bien ... l'inverse ! 

Lors de la construction, le conseil municipal aurait augmenté le travail des sculpteurs sans supplément de salaire ! le travail a été fait, mais les tailleurs de pierre ont placé leur gargouille face aux fenêtres du conseil municipal !

tout cela nous amène à Strasbourg, à la Cathédrale !



cette fidèle est choquée : elle voit carrément l'Enfer ! 




Sur le tympan du portail central de la cathédrale il y a "La Gueule de l’Enfer", l’entrée de l’enfer symbolisée par une marmite retenue par une grande langue de feu où un personnage est condamné à bouillir pour l’éternité. 

Sur la droite de cette marmite on peut remarquer le magnifique postérieur d’une des statues. Elle représente « Gamil Blosarch » (Camille-le-péteur ou Camille-le-Cul-Nu), une allusion à un évêque qui abusant de ses enfants de chœur, fut chassé de la ville et dont les pieds palmés symbolisent la perversité. La finesse est toute de langue germanique, puisque Arsch, signifie "derrière", et Blos, veut dire "souffle" : c'est "le cul-qui-souffle" , ou mieux : "souffle-cul" !



Sur son postérieur un garçon debout lui urine dessus ! (le Manneken-Pis strasbourgeois !) 

Sur la gauche on voit la tête grimaçante de cet évêque, soutenue par le diable ricanant.

Encore plus à gauche, Judas est représenté pendu à une branche d’arbre. C’est lui qui a livré Jésus  aux prêtres du temple de Jérusalem. Ces prêtres ont réclamé sa mort auprès du gouverneur romain Ponsius Pilatus.


Derrière lui, un bouc ithyphallique (au phallus en érection !) se dresse. Il va opérer un geste souvent évoqué par les supporters contre l'adversaire (haï) lors d'un match de foot : il symbolise Satan venant ravir son âme. Mais Judas, probablement le plus intelligent des apôtres, aimé de Jésus, accomplit en trahissant le Christ un acte indispensable à la réalisation du plan divin : il est l'instrument de Dieu et sera réintégré parmi les disciples au niveau le plus haut. Ici, Judas est pendu par le cou : par là où il a pêché.

À droite de la gueule de l’enfer, on peut voir Adam et Ève. Ève retient la main d’Adam sur son sexe, geste symbolisant le péché originel. Un petit garçon pose sa main sur la tête d’Ève dans une caresse. Ce geste représente l’attachement de l’enfant à la mère. C'est notre jeune de tout à l'heure, celui qui ...urine sur Blosarsch ! 

il se tient sur ses fesses : les fesses du Gamil Blosarsch !

Voilà, je vous ai fait faire le tour du sujet !

le Moyen Age n'était pas prude mais punk :

sexualité décomplexée, humour corrosif et irrévérencieux, et confiance en la Raison, un don de Dieu aux hommes...

je sais la frustration de mes amis parisiens

impossible d'aller vérifier sur place à Notre Dame si de telles scènes existent : elle est en travaux ! 

mais vous pouvez toujours vous rendre 

au plus grand Musée du monde


voici les plus belles fesses

du Louvre !

 il s'agit bien sûr de celles de l'Hermaphrodite


PS : à réfléchir sur l'Ukraine : Poutine mène aussi ... une guerre de religion !

https://legrandcontinent.eu/fr/2022/03/07/la-guerre-sainte-de-poutine/

"Que nous importe le monde, si la Russie n'y existe plus" ?

le sermon du Patriarche de l'église orthodoxe russe  Kirill le 3 mars 22 :

"Il s’agit du Salut de l’homme, de la place qu’il occupera à droite ou à gauche de Dieu le Sauveur, qui vient dans le monde en tant que Juge et Créateur de la création"

autrement dit, l'Europe aux moeurs dissolues (...qui promeut la gay-pride) mérite d'être à gauche du Créateur, pas à droite....!

j'en profite pour lire sa fiche wikipedia, qui confirme ses liens avec V Poutine : 

Il défend bien une position traditionnelle sur les questions morales, en s'opposant en particulier à toute reconnaissance légale de l'homosexualité en Russie. En juillet 2013, il a déclaré que la légalisation du mariage homosexuel en Europe était « un symptôme alarmant de l’approche de l’Apocalypse ». « Nous devons tout mettre en œuvre pour empêcher qu’en Sainte Russie, le péché soit approuvé par une loi », a-t-il poursuivi ...Il semble approuver l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022 en déclarant notamment dans son homélie du 6 mars 2022, nous y voilà quelque soit la date du 3 ou du 6, que « la Russie ne conduit pas en Ukraine un combat physique mais métaphysique contre les forces du mal. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cyrille_de_Moscou

quand on lit la presse russe, et les appels à la paix de l'Eglise catholique de Rome au Patriarche Kirill appelé : "Sainteté", l'ambiance est glaçante : https://www.ng.ru/ng_religii/2022-03-15/9_526_patriarch.html


Sainte-Sophie, la Nouvelle Constantinople

https://whc.unesco.org/fr/list/527/


la cathédrale d'Iaroslav le Sage, 1037

La mosaïque de 6 mètres de haut est située dans la voûte du choeur. L'icône est présente dans la cathédrale depuis sa fondation par Yaroslav Ier le Sage au XIe siècle.

La posture solennelle et statique de la Vierge, les plis caractéristiques de ses vêtements et son expression pensive indiquent que le design a été fortement influencé par l'art byzantin .

L'image est considérée comme l'un des plus grands symboles sacrés d'Ukraine, un palladion défendant le peuple du pays. Il a été appelé "mur indestructible" ou "mur immobile". La légende dit que tant que Theotokos étendra Ses bras sur Kiev, la ville restera indestructible.

On pense généralement que le mouchoir brodé sur la ceinture de la Mère de Dieu est destiné à essuyer les larmes de ceux qui se présentent devant elle avec leurs problèmes et leurs préoccupations.

En 1997, la Banque nationale d'Ukraine a émis des pièces commémoratives "Orante" ("Oranta") dans la série "Trésors spirituels d'Ukraine".



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire