jeudi 22 janvier 2015

Odalisque (3)


Le fantasme de l’esclave
Ettore Cercone

Je vous invite à réfléchir sur la condition de la femme … nous sommes au XIXè siècle bien entendu, et les peintres occidentaux (qui n’ont pas toujours voyagé en Orient) fantasment sur l’exotisme supposé d’une civilisation exotique pour eux… !


Voici quelques-unes  de leurs œuvres, centrées sur une femme, pas toujours consentante, mais apparemment adulée … tant qu’elle n’est pas remplacée par une nouvelle « conquête ».

Les mots ont un sens, bien entendu !

test de la dentition, on se demande pourquoi ?

























là au moins, la grille est visible

















marchés improvisés dans le désert
si tu prends le tapis, tu as la fille en prime !
sans tapis, pas de danse !
 
pensive, l'odalisque de Matisse

même Picasso s'y met
le titre anglais est glaçant : "deposing favorite" : la favorite monte en grade. L'ex est rétrogradée, livrée au gardien

une solution : "planer"
les Messieurs, eux, prient...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire