jeudi 8 janvier 2015

je suis Charlie (2)






Il  faut vivre dignement 

dans l' incertain



Je trouve ce genre de réflexions dans le bouquin de Jacques Chancel :

"Pourquoi partir ?"



avec cette réflexion de Clémenceau : "Il y a des peuples qui commencent. Il y a des peuples qui finissent. La conscience de nos actes veut des attributions de responsabilités. La France sera ce que les Français auront mérité."







c'est le moment de s'indigner 

vraiment.



















































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire