samedi 11 juillet 2020

Eulalie est à Soueich (2)

Mon inventaire des églises commingeoises a été interrompu par le confinement dû au covid19. Puisque nous sommes (provisoirement) déconfinés, je puis le reprendre, et décide de me rendre à Soueich, connue davantage pour sa pisciculture, que pour son église, pourtant consacrée à Eulalie, la sainte jeune fille martyrisée autrefois à Mérida dont je vous parlais hier.


Je reconnais être aidé par un Conseiller municipal fraîchement élu : il a averti Fernand, second adjoint, qui lui a promis cacher la clé dans sa boite aux lettres-pas-fermée-(à-clé). Promesse tenue, la clé est bien à sa place, recouverte sous les pubs d'Aldi et Bricomarché. Et nous pouvons entrer, c'est toujours un mystère d'entrer dans une église de campagne fermée, il peut ne-rien-y-avoir-à-voir. Il peut s'y trouver des oeuvres étonnantes.

je rêvais d'être surpris, je suis pantois.

Soueich est célèbre pour ses balcons donnant sur le Cagire

les pigeons de Waterhouse sont partout : bon signe !



le café du Pont joue un rôle central dans le vivre-ensemble local. Attention, c'est vraiment le bar du pont (sur le Ger), aucun rapport avec monsieur Dupont (PS 1)


à peine entrés, l'ombre nous accueille, 
adorable balcon côté Ouest, gardé par Jeanne d'Arc et Bernadette


côté Est, côté du choeur, c'est d'abord comme disent les Parisiens pour Notre Dame, la forêt du plafond



et pile au centre du choeur, une immense statue de bois grandeur nature, c'est Eulalie, je la reconnais de suite, sa palme dorée à la main gauche, entourée des Saints Pierre et Paul, en majesté, dorés à l'or fin. C'est su-per-be !


Pierre tient bien sa clé de la main gauche, un livre sous le bras droit


Paul a perdu son épée à la main droite, je brûle de lui remettre, mais il tient bien ses épîtres !

Eulalie aurait besoin d'un léger re-maquillage, nez et lèvre inférieure, il ne faut pas grand chose pour la relooker à neuf
je vais de surprise en surprise, car ce n'est pas tout !

rare hommage à Joseph, le père, souvent oublié, qui nourrissait la famille, et pouponnait Jésus

il tient à la main le lys habituellement confié à Marie




naturellement, Germaine de Pibrac figure en bonne place




un évêque bénissant le passant : est-ce Bertrand ?

à l'entrée, les quatorze stations du chemin de croix, magnifiques gravures aux cadres dorés

bi-lingues : franco-espagnoles, quel raffinement !




whaouh... Véronique !



j'ai gardé le meilleur pour la fin :

le vitrail



la colombe blanche est bien là, comme la croix
il suffirait de remettre EULALIE

les flammes du bûcher sont bien là

aucune signature, ni en bas, ni en haut, qui est le Maître-verrier ?
je suis très ému : la colombe, l'âme d'Eulalie s'échappant de sa bouche d'Eulalie lors de sa mort

la blanche colombe est là elle aussi


cette église contient tous les symboles... et davantage encore ...

et soucieux d'être discret, 

... je ne les pas tous représentés ! 



cela me conduit à cette supplique à Madame la Maire

Madame la Maire de Soueich

Nous ne sommes pas des inconnus, nous étant rencontrés antérieurement dans votre Commune pour héberger un jeune apprenti charpentier. Permettez moi de vous confirmer que votre église, consacrée à Eulalie de Mérida, est magnifique, et contient des trésors d'Art religieux très singuliers : vous faites bien de la fermer à clé ! Permettez-moi une supplique : il ne faudrait pas grand chose pour redonner à Eulalie, son lustre d'antan : un peu de cosmétique à son imposante statue de bois. Quelques morceaux de vitraux pour son vitrail, bien plus beau que celui de Bordeaux et aussi Fontainebleau. Il faut remplacer deux morceaux disparus. Facile. Il faut repeindre EULALIE dans la partie manquante. Je sais à Montrejeau une Maitre-verrière qui ferait cela avec passion. Cela ne coûterait pas bien cher à votre commune, ce projet méritant les aides des Collectivités territoriales qui montrent par ailleurs leur intérêt pour le patrimoine local, dont les vierges du Comminges, justement votre église en contient une, de belle prestance ma foi ! Pour ma modeste part, je contribuerais volontiers à redonner à Paul son épée, pour lui permettre de se battre pour vous ! J'ai bien observé qu'avec l'appui précieux de R. qui a bien voulu m'ouvrir la porte, le coq (souvenir du reniement de Pierre, tant-pis) sera bientôt remis à sa place sur la Croix de la Passion. 

Bravo ! 
votre dévoué...Babone de 5Go

avant


PS (1) : le café du Pont mérite la visite, notamment pour ses Rhums (de la Jamaïque) :

PS (2)
Je vous ai déjà montré les églises de Montrejeau ex mont Royal ; St Gaudens et la Caoue ; Larcan ; Arbon ; Larroque et ses vitraux époustouflants ; Miramont dédié à Philomène ; Labarthe Rivière où j'ai salué pour vous Catherine ; Pointis ; Régades qui m'a sorti la Vierge qui fait à la fois pleuvoir et beau-temps ; Bagnères de Luchon ; Montauban-de-Luchon ; Ganties (où je n'ai pu parvenir à récurer Sébastien) ; Boulogne sur Gesse ; Notre dame de st Bernard ; Latoue ; Auch ; St Bertrand de Comminges pour les deux st Jean ; Valcabrère pour son circuit des smiles ; Vielha : Bossost ; Bagnères de Bigorre et son vitrail "halte là les montagnards sont là" ; Capvern ; St Jean de Luz, je ne parle pas de Cancale et des chapelles du bord de Manche.dont Notre Dame des Vergers ...ni Bayonne... Tarragone ; Lleida confinée en ce moment ou Barcelone... je vous dis : inventaire indispensable !

Je vous promets de mettre de l'ordre, et de vous donner les liens par ordre alpha.

Eulalie d'Oviedo se repose pour l'éternité, palme à la main

1 commentaire:

  1. Cher M. Nassiet
    J'ai bien noté vos suggestions et nous allons y réfléchir sérieusement. Je me permettrai de rajouter à votre inventaire les symboles francs-maçons hérités de la fin du XVIII eme époque où le curé de Soueich était membre important de la loge de Saint -Gaudrns. Je n'ai pas de photos sous la main mais je compte sur une de vos prochaines visites à Soueich pourque nous discutions.
    Merci pour votre intérêt et votre article et bien amicalement BSEGARD maire de Soueich

    RépondreSupprimer