mercredi 29 juillet 2020

Hayley Lever, peintre de marine



En fouillant sur la toile, (je parle d'internet) un tableau me saute à la figure : « Dancing boats», peint par Hayley Lever en 1913 ; oui les bateaux dansent sur les vagues, ils bougent, bien que la peinture soit fixe : de quelque nationalité que soit un peintre de marine, il frappe le coeur des marins où qu'ils soient !

Richard Hayley Lever (28 septembre 1875 - 6 décembre 1958) était peintre, graveur, conférencier et professeur d’art australo-américain. Il est né à Bowden, en Australie-Méridionale, le 28 septembre 1875. 

Julius Olsson : mer et rochers au clair de lune

Le grand père maternel de Lever, Richard Hayley, propriétaire de Bowden Tannery, décède en 1882 et l’héritage suffit pour que Lever finance un voyage en Angleterre en 1899 afin de poursuivre sa carrière dans la peinture. Il est nommé à Saint-Ives, avec un I et pas un Y, un port de pêche et une colonie artistique sur la côte des Cornouailles. La réputation de la ville en tant que centre de peinture marine est due en grande partie à Julius Olsson, peintre de marine britannique de premier plan.  À St. Ives, Lever partage un studio avec Frederick Judd Waugh et étudie les techniques de peinture sous les impressionnistes Olsson et Algernon Talmage. Lever peint également les villages français de Douarnenez et Concarneau, pile en face de Saint-Ives en traversant la Manche.



Douarnenez

À la fin 1904, Lever retournera à Adélaïde , où sa mère mourait de tuberculose. Pendant son séjour de douze mois il organise plusieurs expositions de paysages marins et donne des cours. En 1906, à son retour en Europe, il épouse A Smith Gale à l’église paroissiale St. Ives  En 1908, Lever réalise une série de tableaux intitulée Van Gogh’s Hospital, Holland, exprimant la profonde influence qu'a sur lui le grand artiste.








En 1911, Ernest Lawson, un impressionniste, l'entraine aux États-Unis, affirmant qu’il y aura plus de succès. Lever arrive à New York en 1912 et peint des vues de la rivière Hudson, de Times Square et de Central Park. Après avoir découvert la côte est américaine, il peint à Gloucester, et au Massachusetts pendant plusieurs étés et à Marblehead. Les deux artistes ont mis en place des styles de peinture spontanés et audacieux, et Lever a été accepté dans le cercle d’amis de Lawson : Robert Henri, William Glackens, John Sloan et George Bellows. Il expose régulièrement avec ce groupe, mais finit par quitter New York pour s’installer au Massachusetts .

De 1919 à 1931, Lever est investi des cours d’art à l’Art Students League de New York où il a maintenant un studio à Gloucester. Il délivre ce message à ses élèves : « L’art est la transposition de l’humeur en lignes, formes et couleurs. Si j’étais confiné dans ma propre arrière-cour pour le reste de ma vie, j’aurais encore plus d’images en tête. que j’aurais le temps de les peindre. L’art n’est rien d’autre qu’un bon moment." 

la voilà l'influence de Van Gogh !




et voici les bateaux de St Ives




un peu d'Anglais pour finir ?

"Art is nothing but having a good time" !




finie pour un moment la mer

                je vous retrouve en pleines Hautes-Pyrénées 

               au pays des résurgences

                demain !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire