jeudi 1 septembre 2016

Néanderthal

J’ai une théorie personnelle, (entièrement intuitive mais faite d’observations), suivant laquelle Néanderthal n’est pas totalement disparu, mais existe encore, même partiellement, car hybridé avec sapiens. Je recherche donc tous arguments scientifiques me permettant de poursuivre cette réflexion. La fin de ce mois d’août ; le lancement des candidatures aux primaires ; les arguments selon lesquels le port du burkini serait un signe de liberté concédée aux femmes ; la baisse de la hausse du chômage, la retenue à la source réglant le déficit de la France et soutenue par 65% des personnes sondées ; la crise du lait, ou plutôt des éleveurs laitiers, et tout ce qui va faire les arguments de la rentrée, me poussent à réfléchir, à approfondir cette intuition : Néanderthal vit parmi nous.

Il se trouve que je cherche activement ce que fut notre passé (mais le vrai passé) et que je tombe sur les pages facebook de Nathalie Grenet muséographe, issue de l’école scientifique toulousaine  que j’évoquais avec Lartet et sa théorie sur les origines de l’homme.


Comme elle a mis en scène Lascaux et autres sujets illustres, elle sait de quoi elle parle : c’est ainsi que dans la grotte de Bruniquel qui n’est pas si loin d’ici, des constructions humaines à partir de fragments de stalactites posés en rond, laissent à penser que nos ancêtres étaient plus malins que nous le pensions jusqu’alors : ils s'orientaient dans le noir, construisaient des édifices, et vivaient en société, en symbiose avec les ressources naturelles. Ils enterraient leurs morts et avaient vraisemblablement des émotions et, pourquoi pas, une conscience.




Dans ces conditions, les dessinateurs s’en donnent à cœur joie pour reconstituer la vie d’il y a, non pas 15.000 ans, mais 176.000 ans !


Emmanuel Roudier est auteur de bandes dessinées « préhistoriques » à succès : le roman graphique Vo’hounâ, et sa belle héroïne néandertalienne, aux éditions Errance, la série Neandertal, aux éditions Delcourt (3 tomes) ainsi que l’adaptation en BD du grand roman La Guerre du feu de J.-H. Rosny aîné, également aux éditions Delcourt (3 tomes). Il a aussi illustré les livres jeunesse Ao le petit Néandertal (texte de Claire Troilo, éditions Milan) et Nour et le peuple des loups (texte de Michel Piquemal, éditions Rue du Monde). Ses planches de bandes dessinées ou ses illustrations originales ont fait l’objet de plusieurs expositions dans les plus prestigieux musées de Préhistoire.





En voilà quelques unes. Regardez bien ces visages. Les attitudes. Les mecs revenant de la chasse. Les habitats sous l’abri de roche. Les paysages sont d’ici. Les abris de roche aussi. Je reconnais des visages…

Les vacances ne sont pas terminées :


Je file à Gargas !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire