mardi 6 septembre 2016

Scuola di Atene

L’École d'Athènes est une fresque (770 x 500 cm) de Raffaello Sanzio, datant de 1509 - 1511 située dans la Stanza della Signatura , l'une des quatre salles du Vatican, situées à l' intérieur du Palais apostolique. C’est l'un des tableaux les plus importants de l'État de la Cité du Vatican.

On y trouve représentés tous les personnages qui fondent l’école d’Athènes, nos racines grecques. Des noms sont toujours d’actualité, d’autres il faut bien le dire assez oubliés.

c'est la fresque de droite, dans la Stanza della Segnatura




Je vous ai montré les 23 noms, la plupart, je l’avoue,  m’apparaissent pour la première fois, comme 1 Alcibiades. 3 Nicomacus Hierasenus. 4 Franciscus Maria della Rovere Urbini Dux. 5 Terpander. 9 Petrus Bembo cardinalis. 10 Averroes Arabs Philosophus. 11 Aspasia. 15 Fredericus Gonzaga I.Mantuae Dux. 16 Joannes de la Casa Antistes. 18 Raphael Urbinas. 19 Petrus Perusinus. 20 Bramantes Architectus qui Archimedem refert. 21 Epicharmus Cous. 22 Archytas. Et 23 Empedocles.

Je n’en connaissais, comme vous, que huit : 2 Socrates  6 Alexandre le Grand jeune.  7 Platon. 8 Aristote. 12 Pythagore. 13 Epictete. 14 Diogene. 17 Zoroastres.

Pythagore
devinez qui trace des cercles ?




























Raphaël s'est représenté
avec Zoroastre que Nietzsche
a transformé en Zarathustra.

De dos Ptolémée auteur de
l'Almageste
en haut Platon et Aristote
en bas Diogène étalé dans les escaliers, et Michel Ange en Héraclite

Quand je vous ai parlé de Nicolas (Bouzou) je ne vous ai pas dit (encore) qu’il avait été impressionné par le discours du Pape François au Parlement européen de Strasbourg le 25 novembre 2014. Faisant allusion à la fresque de Raphaël, à Platon désignant le ciel, et Aristote pointant le doigt droit devant lui vers la vie réelle, le pape a rappelé que la vocation de l’Europe est de bâtir l’avenir à partir de ses valeurs, lesquelles sont en grande partie chrétiennes,

L’héritage européen est la synthèse du rationalisme grec, du droit romain, et de l’individualisme chrétien. Voilà un précipité qui n’empêche pas la croissance et le progrès, au contraire !

Voilà le défi européen illustré par le tableau de Raphaël : participer au nouveau cycle économique de l’innovation, des nanotechnologies, biotechnologies, de l’intelligence artificielle et des énergies propres, en respectant la dignité humaine et en considérant que la technique ne vaut pas seulement pour elle-même, mais pour ses bienfaits pour les individus.

Lors de vos prochaines vacances


un petit tour au Vatican

s'impose !



voici la fin du discours du Pape prononcé le 25 novembre 2014



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire