vendredi 2 septembre 2016

Centrale de Montemartini

Je poursuis mes insomnies nocturnes, je continue de visiter Rome, et découvre la Centrale de Montemartini : c'est une centrale électrique, désaffectée, qui a éclairé Rome pendant des années, à grands coups de moteurs diesel grands comme des moteurs de navires. Et d'alternateurs aussi gros. 

Un peu comme la piscine de Roubaix, la question s'est posée de savoir qu'en faire ? Et comme les musées de la Ville éternelle débordaient de marbres antiques, le projet a consisté à en déménager un certain nombre dans la Centrale, devenue Musée.

 



vous voyez que le coup de la caisse de St Ex fonctionne aussi à Rome

le nez cassé ? c'est Cléopatre


la muse Olimnia





Le choc bien entendu est la juxtaposition de matériels techniques, qui par leur grand format, ne laissent pas indifférent : voici le Génie industriel. Et d'oeuvres d'art très classiques : voici l'Art grec puis romain dans toute sa beauté, surtout quand les oeuvres sont ébréchées, ce qui leur donne un côté nostalgique.


une fresque, en bas-relief, m'attire :


j'agrandis la partie gauche :


un Trophée !

la même disposition qu'à Saint-Bertrand de Comminges !

il faut rester debout...la nuit !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire