jeudi 1 septembre 2016

Loggia de Psyche (31)

Une découverte, cette nuit : j’avais interrompu mes histoires de « papillons dans l’art », faute de matière. Révélation ! Je suis sauvé par Raphaël lui-même ! Il faut que je vous raconte :

Il y a toujours un avantage aux inconvénients. Supposons par exemple que vous ne puissiez pas dormir la nuit. Cela arrive, dure des jours, c’est pénible, vous allumez la télé pour vous occuper durant ces longues heures sans sommeil. Le must, c’est les programmes pour les insomniaques, des trucs que l’on ne voit pas le jour : voyages en terres inconnues ; et Arts !

Sur la 3, « Des racines et des ailes » s’est exilé en Italie, pour parcourir le Tibre. C’est proprement merveilleux, car le Tibre se jetant à Ostie, on vous explique depuis un drone : Portus dont je vous ai déjà parlé, le port maritime hexagonal de Rome. On remonte jusqu’au port fluvial de la Ville éternelle. Et une à une, vous découvrez les Villa les plus dingues, remplies de marbres, peintes de fresques en trompe l’œil... Bien entendu il y a la Villa Farnèse, notre ambassade, quel luxe ! Et puis la Médicis. Rien de neuf même si l’on ne s’en lasse pas !

Et voici l’astuce : on nous fait visiter la Farnesina

décorée par Raphaël

la base même de notre culture classique dont je vous rabâche tant les oreilles :

Tout l’Olympe est représenté :

Psyché, derrière Cupidon, est reçue par Jupiter, flanqué à sa gauche par Vénus
de l'autre côté, Mercure drague comme toujours, une déesse bimbo
Neptune fait partie comme on dit du premier cercle

Certes une salle est consacrée à Galatée. Tout est beau, éclatant, magnifique.



La salle qui m’intéresse est consacrée à Psyché : la loggia de Psiche.

Cupidon baratine les trois Grâces
Cupidon plaide la cause de Psyché


même scène
Psyché offre à Vénus la crème de Perséphone



Vénus enjoint à Cupidon de piquer Psyché de sa flèche

Vénus se concerte avec Jupiter

La révélation, c’est quand je retrouve des dames aux ailes de papillons, les mêmes que dans la célèbre mosaïque de Zeugma. Vous vous souvenez de la règle : « Cupidon, ailes d’oiseau ; Psyché, ailes de papillons » ?

le banquet de mariage
la scène est très déshabillée, mais nous sommes à l'Olympe !

Raphaêl s’est éclaté, pour représenter les épisodes marquants de la vie (trépidante) de Psyché. Le décor, c’est le Conseil des Dieux, avec des intrigues dignes de celles de l’Elysée. La bagarre provoquée par Vénus, qui impose plein de défis à Psyché : comme descendre aux enfers, baratiner Perséphone (au cours de l’hiver où elle a rejoint son mari, après qu’elle ait passé l’été dehors à folâtrer), lui piquer une crème de beauté, et la remettre à Vénus. Celle-ci frime dans son char tiré par deux doves. Ne pas se méprendre : il s’agit de la traduction de « colombe », le char est tiré par deux colombes !


A la fin Mercure prend Psyché sous son aile et la fait monter (comme un drone) jusqu’à l’Olympe. Elle y est reçue par la Cour, et présentée à Jupiter distingué par son aigle : elle accède au statut de déesse immortelle. Bingo !


Plus tard, elle se mariera en grande pompe avec Cupidon. Les époux sont couronnés par trois mortelles, aux ailes de papillons : nous y sommes, Raphaël confirme la règle : Cupidon=oiseau ; Psyché=papillon !





...ah, Italie éternelle !



                                      http://babone5go2.blogspot.fr/2012/12/les-derniers-tresors-de-rome.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire