samedi 3 septembre 2016

Vedettes Gil for sale

Nostalgie… !

J’ai eu une vedette Gil : un merveilleux canot des années 50. Je l’emmenais à "Castécrabe", un moulin désaffecté proche de Saint-Paul-lès-Dax, posé sur le ruisseau de Cabanes, à l’eau transparente, coulant sur un sable jaune pur : lieu de baignade en eau douce, posé sur l’alios des Landes.

Gil était un fabricant de jouets spécialisé dans les bateaux, mécaniques électriques ou télécommandés. La société fut créée par Gilbert Dutrou, la création se faisant dans un minuscule atelier de 40m2, faubourg Saint-Antoine. Madame Gil participant aux travaux de son époux, tout étant fait à la main. 

indispensable de disposer du carton d'origine
Entre artisanat et industrie les jouets GIL étaient d’une qualité remarquable et très détaillés. Jusqu’à la fin des années 70 la société proposera une large gamme de vedettes militaires et civiles de différentes tailles, des sous-marins , des chasseurs de sous-marins sans oublier des canots de course et des chalutiers. Très recherchés par les collectionneurs certaines versions de ces jouets en tôle sont particulièrement difficiles à trouver tels le remorqueur, la vedette de Cherbourg, le Richelieu ou le Terrible, entre autres ….




Qu’est devenue ma vedette ? C’était le modèle civil : couleurs : bleu pour la coque ; blanc pour le pont ; et rouge pour les superstructures. A l’époque pas encore de télécommande, ou alors les premiers prototypes. On accédait à un logement à piles plates de 4,5v par une trappe du pont, bloquée par deux adorables vis-attention-de-ne-pas-les-perdre ! Deux piles, ce qui donnait une tension soit de 4,5 volts, vitesse lente. Ou 9 volts, vitesse rapide. Interrupteur sur le tableau de bord.

j'ai retrouvé une pile d'époque
Le mieux était de mettre l’engin dans un bassin, le top étant celui du Luxembourg, avec un acolyte en face pour amortir le choc de l’étrave sur le rebord. A Cabanes, je le mettais en route vitesse lente, et le guidais à la main.

Je viens de retrouver trois exemplaires typiques ; le civil bleu-blanc-rouge ; la vedette militaire...


...et un troisième : fait exprès pour le Nain Bleu, rue Saint-Honoré, peint sur mesure, tout blanc, le modèle super-luxe…. 

...pour les Sénateurs (ou leurs enfants bien entendu) !







c'était une affaire à ce prix : je suis resté impassible ! j'ai changé !

le modèle de luxe : empreinte des hublots ; rambarde avant amovible ; toit sur la cabine







C’est là que j’ai découvert les délices de la tôle peinte

qui m’a conduit à mon caddy d’aujourd’hui


retour de peinture imminent !

rare modèle télécommandé, mais la rambarde doit être redressée !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire