mercredi 24 août 2016

Dryopithèque

de Lartet, prénom : Édouard

le premier hominidé à Saint-Gaudens

Pendant de longues années, je croyais que les Aurignaciens constituaient l’essentiel de nos ancêtres d’ici, et que Lartet en les découvrant, avait brisé ce tabou : Adam n’avait pas été créé parfait homo sapiens. Mais il avait été précédé dans la Création par des singes descendant de leur arbre, passant de la quadrupédie à la bipédie, jusqu’à l’état actuel de sapiens augmenté (par une tablette, mieux un e-pad).

J’avais relié Lartet au Gers, et à ses découvertes du miocène, ce qui nous ramène bien loin en arrière. J’avais relié ceci aux molaires mastodontèsques de nos ancêtres du mammouth, tout fier d’avoir observé la dent d’Odile.(1)

Toujours wiki : « Lartet, Édouard (1801-1871), avocat, paléontologue et préhistorien français, passionné par l'étude des ossements fossiles, considéré comme le fondateur de la paléontologie humaine. Né à Saint-Guiraud, dans le Gers, il découvre, à Sansan (Gers), des restes de singes fossiles qu'il nomme Pliopithèque et Dryopithèque :"Singe des chênes" !

Nous y voilà. Après avoir fouillé la grotte d'Aurignac, en Haute-Garonne, tout près d’ici, il adresse en 1860 à l'Académie des sciences une note « sur l'ancienneté géologique de l'espèce humaine en Europe occidentale », théorie révolutionnaire à l'époque. À partir de 1863, il fouille plusieurs gisements préhistoriques de la vallée de la Vézère, comme la Madeleine et le Moustier, en collaboration avec son ami le banquier anglais H. Christy. L'importance de ses recherches lui valent une nomination à la chaire de paléontologie du Muséum en 1869 mais il meurt avant d'avoir prononcé sa leçon inaugurale. Lartet est l'auteur d'un livre posthume co-signé avec Christy : Reliquiae Aquitanicae (1865-1875). On lui doit l'élaboration d'une des premières classifications du paléolithique »....

sur sa lancée, le docteur Fontan fouille ici...

...et découvre la mandibule...de dryopithecus fontani !



La vie est drôle : c’est la vie. Je me retrouve à Toulouse, nous avons rendez-vous avec un paléontologue célèbre : Francis Duranthon, le Directeur de l’un des plus grands Musées d'Europe ! Sa caution scientifique nous est précieuse, nous lui présentons notre projet. Je vous en reparlerai le moment venu.  Il approuve, et en rajoute une couche :-« savez-vous que Saint-Gaudens est célèbre dans le monde entier…(des paléontologues précise-t-il) : Fontan avait découvert un Dryopithèque…chez vous » !

Flute alors, on avait oublié ! Pire : à deux kilomètres, commune de Valentine, on a conservé la mémoire de Foch. De la villa romaine. Aux oubliettes un espèce de cheval-girafe : le Chalicothère de Valentine.

Notre passé n'est pas mal du tout
nous avons de grands hommes
des illustres
Nous ne descendons pas de Néanderthal
nous descendons d’un arbre
nous marchions à quatre pattes
c’était (quand-même) il y a sept millions d’années !

le premier...des gens de Saint-Gaudens

même les Chevaliers du Fiel ignorent !
petit le mec : 60cm et 35 Kg


 (1) il faut relire la dent d'Odile en 4 épisodes, du début...
...à la fin :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire