vendredi 31 juillet 2015

La voie lactée d’Ethan

Canicula



Bonnefont (5)





-« Je me suis interrogé longtemps sur l’image courbe de la Voie lactée, un  peu comme un arc en ciel ... alors que notre galaxie est censée être droite !


Je suppose que je ne comprends pas la perspective. Est-ce parce que nous ne sommes pas dans le plan galactique » ?



Voilà le genre de question trouvée sur internet, (c’est en anglais, j’ai traduit pour faciliter la compréhension) plus précisément sur le blog d’Ethan .

Ses photos prises à Yellowstone sont impressionnantes, il parvient à les faire à 360°, elles font réfléchir assurément !








Voilà le genre de dialogue sur son site :

-« Nous sommes en fait en en plein milieu de notre plan galactique , et notre galaxie est bien un disque plat, disque symétrique de notre point de vue. Lorsque nous avons lancé le satellite COBE - au-dessus de l'atmosphère de la Terre - nous étions en mesure de voir l'ensemble du panorama sur 360 degrés dans l'infrarouge, et nous avons effectivement vu ce qui se trouvait au-delà de la poussière bloquant la lumière de la Voie Lactée ».

-« Alors, pourquoi, alors, certaines images paraissent-elles courbes, alors qu’il s'agit tout simplement d’une série de droites, certes énormes, à travers le ciel  » ?

-« Le problème vient du fait que quand nous essayons de regarder une plus grande région du ciel, il y a déformation de l’espace. Mike Salway, a ainsi assemblé une série d’images du ciel de nuit, prises avec un long temps d'exposition. Les images partielles parfaitement droites, se tordent à l’assemblage créant une image agréable à l’œil : en pratique, il s’agit de la projection d’une sphère sur une surface plane ! pas évident ! C’est le problème de la projection de Mercator ! Pire, vous avez sur la même image deux points à 180° à la fois ! Vous pouvez encore compliquer, en tirant des images à 360° !

Votre ciel est terriblement déformé…mais si esthétique » !

(traduction libre et perso)… !




Je change de sujet et me rue sur wikipedia, pour rechercher l’étymologie de cette canicula, dont nous venons juste de sortir (pour sans doute y rentrer à nouveau)  :


Canicule vient du latin Canicula, qui signifie « petite chienne », l'autre nom de l'étoile Sirius. Elle ne concerne donc à l'origine que la période annuelle du 24 juillet au 24 août, où cette étoile se couche et se lève en même temps que le Soleil, ce qui avait laissé penser aux anciens qu'il existait un lien entre l'apparition de cette étoile et les grandes chaleurs.

Ainsi Pline l'Ancien écrivait : « Quant à la Canicule, qui ignore que, se levant, elle allume l'ardeur du soleil ... Les effets de cet astre sont les plus puissants sur la terre : les mers bouillonnent (XVIII, 68) à son lever, les vins fermentent dans les celliers, les eaux stagnantes s'agitent. Les Égyptiens donnent le nom d'oryx à un animal qui, disent-ils, se tient en face de cette étoile à son lever, fixe ses regards sur elle, et l'adore, pour ainsi dire, en éternuant. Les chiens aussi sont plus exposés à la rage (VIII, 61) durant tout cet intervalle de temps ; cela n'est pas douteux. »

Johanes Hevelius
Atlas coelestis














Il y a trois millénaires, Sirius se levait avec le Soleil (Lever héliaque de Sirius) au début de juillet. En Égypte antique, ce phénomène marquait le début de la saison de la crue du Nil et permettait de fixer le calendrier annuel. Dans la Rome antique, le début de la Canicule était célébré par la fête de Neptunalia (le 24 juillet), on lui attribuait de mauvaises influences (maladies causées par la chaleur et hurlements des chiens) et on tentait de conjurer l'influence néfaste de Sirius sur les moissons en immolant des chiens roux comme le soleil. La Canicule s'achevait par la fête de Vulcania, le 24 août.

canicula, à côté des Gémeaux, et du Cancer

Alors allez-vous me dire, et vos moines cisterciens ?

….qui observaient la Voie lactée, comme figurant le chemin de Saint-Jacques

…qui l’identifiaient comme la coquille de Vénus, la coquille Saint-Jacques

et connaissaient parfaitement Sirius ; le petit chien ; le grand chien ; et les constellations ?


vous n’allez pas me dire qu’ils ont créé ça par hasard ?



tout y est : les coquilles Saint-Jacques ; la voie lactée courbée ; et canicula

St-Eustache Paris, la Vierge, patronne des marins

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire