vendredi 14 août 2015

Port de Lanne

Un rituel est un rituel : Port de Lanne réunit tous les brocs du Sud-Ouest tous les ans les 14 et 15 août. Ca on le sait. Sauf que la météo est à la pluie, forte pluie ! Alors on calcule, on prévoit, et on décide de s'y rendre aujourd'hui, sinon demain il n'y aura plus rien. Mais un peu plus tard, une éclaircie étant prévue vers midi. On arrive à midi pile, et grâce à la pluie et à un Archange trouvé sur la route, il nous annonce une place de parking pile à l'endroit où on se gare chaque année : bon début !

on se repère avec l'église






Et il suffit de se rendre sur la place au centre (où sont les WC bondés) pour trouver les tentes où les autochtones ont décidé d'imiter la grande braderie de Lille pour nous faire manger des moules avec des frites, énormes portions avec du camembert ; de la bière pression, et des glaces : au moins, on est abrités et alimentés !


j'ai promis à notre cuistot de nommer ses moules :
les moules de boucs chauds
voilà pourquoi il rigole !


































Ceci fait, il suffit de se laisser porter par la foule en kawé et d'éviter les parapluies. Le jeu consiste à trouver des trucs intéressants et à ne pas dépenser d'argent, ouf, on trouve une jolie cloche verte, et on l'achète pour la mettre dans le jardin. Budget plafonné à trente Euros, pas trop grave !




Après on voit des Schneider comme avant. Des cadres comme avant. Un buste de Napoléon qu'en ferait-ton ? Une belle tête de Diane de Falguière, sauf qu'un djhadiste l'a décapitée : que faire du bout qu'il a laissé (cent cinquante euros tout de même). 

 















Je marchande le prix du scaphandre, parfait pour se protéger des intempéries mais en vérité je suis très bien abrité sons mon Stetson et mon vieil imper qui ne me quitte jamais. 














Il y a des vitraux, des lanternes de vitraux, des cadres vides à remplir. 

Tout ce qu'il faut !




Bon 15 août à ceux qui viendront demain :


on a été sympa


on vient de leur montrer

ce qu'il y a de mieux !




et puis il y a l'éternelle vaisselle basque

et puis les liserons d'août !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire