dimanche 30 août 2015

Soy catalan (4)

Trois nuits m’ont changé

Retour de Méditerranée (4)

J'ai longuement réfléchi à la manière la plus rapide de devenir Catalan : 

voici la marche à suivre :

1- il faut vivre sur place, absolument. Pas difficile : ou bien vous logez à l'hôtel, exigez une chambre climatisée, avec vue sur la mer. Il faut pouvoir admirer la mer, s'attacher à tel ou tel bateau qui vogue au loin, on rêve ainsi de continents lointains. J'ai trouvé : à Tarragone, l'hôtel Impérial est à vendre. Vous vous souvenez de mon histoire des 60 millions ? C'est exactement le chiffre : vous vendez la statuette de Lava, et vous vous installez dans vos meubles : vous réservez la plus grande suite, et louez le reste aux touristes. Depuis le Musée archéologique, il faut avoir en premier plan la tête d'Augvste :














les tankers font la queue devant Tarragone

Vous allez me dire : -"tout le monde ne tombe pas sur le trésor de Lava". Objection acceptée. Alors il suffit de rencontrer Joanne (je ne risque pas de vous refiler l'adresse), et de lui louer un studio avec balcon sur la mer. Ca ne coûte pas très cher, si vous acceptez de louer hors-saison d'été, vous devenez habitant d'Altafulla (la haute feuille), pour la durée désirée.



la résidence d'en face a les pieds dans l'eau. Accès par la rue derrière. Promenade réservée

2- Vous êtes arrivés. Vous vous êtes procurés la carte Santé délivrée par votre Mutuelle (vous êtes ainsi parés). Vous allez vous précipiter au Mercado le plus proche : vous procurer du Gazpacho pour les consommés du soir (avec des croûtons à l'ail). Il vous faut du Vermouth (déjà cité). Il vous faut du poisson, acheté au marché, disons à Tarragone tant qu'à faire en ce lieu privilégié.


déjà se préparent les primaires



3- Vous êtes donc sur place, et pouvez dîner (le midi, vous allez manger au restaurant, ce serait trop bête de ne pas en profiter). Vous allez vous balader. (vous êtes déjà allé au marché). Vous faites les vitrines. Si cela ne vous intéresse pas, cela plait à votre Moitié. Déjà ça de gagné ! Où pourriez-vous rêver d'admirer ailleurs des créations pareilles ?


































4- Vous visitez un Musée : il y en a plein. Je vous ai montré le musée archéologique autrefois. Il n'a pas changé, les mêmes poissons qu'au marché :




5- Vous retournez à Sant Salvador (rien n'est très loin, par la via Augvsta), et les autoroutes sont gratuites, comme le sont les Musées moitié-prix pour les Majores (ça tombe bien, on l'est). Vous entrez dans la salle de concert, et vous écoutez Pau Casals. El Pessebre. La crèche. Basé sur un poème de Joan Alavedra, un oratorio pour la Paix mondiale. Vous êtes OK pour la paix mondiale n'est-ce pas ? Alors, écoutez :




J'essuie une larme
(nous essuyons une larme)

Soy Catalan


nous sommes (tous) Catalans






elle est à vendre !

style mauresque....


à deux pas du musée !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire