dimanche 9 août 2015

Dosso Dossi

Les papillons dans la peinture (suite 2)

La Création

Jupiter, Mercure et la vertu, 1523


Dosso Dossi, de son vrai nom Giovanni di Niccolò de Lutero ou Luteri (1489-1542) était un peintre italien de l'école de Ferrare. Il tient son nom de la villa familiale près de Mantoue, la Villa Dossi. Il choisit un sujet mythologique tiré d’une historiette à l’antique relatée avec légèreté par Léon Battista Alberti (1404-1472) : Virtu, la Vertu, prise à parti par la Fortune en plein Champs-Élysées est expulsée de l’Olympe et contrainte d’attendre pendant un mois que Jupiter lui accorde une audience, cependant que les Dieux se livrent à des activités passionnantes telles que la surveillance de la floraison des citrouilles ou la peinture des ailes des papillons. Mercure, le confident, le complice des entourloupes et le compagnon de débauche de Jupiter, fait comprendre à Virtu que le roi des Dieux n’entend pas se quereller avec Fortune, et l’éconduit.

elles se bagarrent en permanence

la fortune récompense la vertu















Fortune et Virtu au jardin des Hespérides
Le traitement du sujet par Dosso Dossi est surprenant : Jupiter défait de son carquois foudroyant posé à terre, ayant perdu toute superbe, n’est plus qu’un peintre barbu tout à sa toile, absorbé par le coloriage des papillons, la palette coincée dans le pouce. Il faut dire que les papillons d’abord simplement peints à plat prennent soudain vie, et s’envolent, libres. Mercure ailé, le caducée à la main, fait signe à Virtu de se taire. Un très large arc-en-ciel, lumineux, bicolore, dans les tons jaune éblouissant et orangé, surgit derrière le canevas. Le paysage en arrière-plan est inondé de soleil, peuplé de quelques arbres aux feuilles jaunes, (difficiles à confondre avec des cucurbitacées) !

La signification de l’histoire est simple : on assiste à la Création, la création de la Nature et celle de l’Art. 

Ne dérangez pas l’artiste qui travaille à son œuvre, 

il trouvera vos arguments subalternes.
 
Vulcain découvre les notes en frappant son enclume de son marteau



Quelques années plus tôt, Dossi avait fait une autre allusion aux travaux des Dieux, dans son «allégorie de la musique ». A chaque fois le tableau montre trois personnages. Là, on découvre les sons émis par le marteau de la forge. La partition est curieuse, circulaire, en forme de triangle.

Je viens de trouver sur Amazon le livre de Nicolas Witkovski. Symbole de beauté et de légèreté, mais aussi emblème de l'âme et de la métamorphose, le papillon a toujours voleté de la futilité à la gravité, de l'inconstance à la profondeur, et du libertinage à la métaphysique. Chaque époque lui a donné un sens particulier en respectant toujours cette ambivalence. La nôtre a choisi de papillonner entre la science du hasard et le tatouage coquin.


Ce sont les voies multiples et inattendues du papillon-symbole que retrace cet ouvrage. Des mystiques hollandais du XVIIe siècle à Jules Michelet et Marcel Proust, de Jérôme Bosch à Salvador Dali et Jean Dubuffet, des folies romantiques du peintre Fuseli aux méditations savantes du naturaliste Jean-Henri Fabre, de l'antique Psyché à la moderne Lolita, le papillon a toujours su s'adapter à l'air du temps et offrir un reflet fidèle de nos angoisses les plus secrètes.

le papillon ?


Un symbole décidément pas comme les autres, dont l'éternel retour dans la mode, l'art, la science, la littérature et tous les secteurs de la culture, souligne l'importance immémoriale.

Adrian Coorte : trois pêches

astuce : il s'agit de la "Belle dame" !

Ferdinand Keller

astuce : il s'agit d'un Vulcain un peu modifié

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire