vendredi 28 février 2020

Un train de jardin anglais...(1)

Nos confrères britanniques sont désopilants, originaux, fantasques, ingénieux, insolents quand ils quittent l'Europe. Mais ils ont une qualité disparue chez nous : ils jouent encore aux trains de jardin ! Mieux, je trouve à vendre une locomotive énorme, d'un look sublime, une couleur bleue, notre bleu de France, pour le prix d'une voiture, vous pouvez vous monter un train dans votre jardin !

C'est une longue histoire qui commence à Londres, tout près de l'aéroport, dans un parc d'attraction bien connu là-bas, puisque l'on peut se faire faire le tour d'un lac dans un vrai-petit-train modèle à vapeur vive : il faut se rendre (en train) à Lakeside Country Park :











Un élément fondamental : la voie. Pour chevaucher la locomotive ou plutôt son tender, il faut du lourd et du gros. Pour s'encastrer dans un wagon couvert (puisqu'il pleut là-bas souvent) il doit lui aussi être imposant. Les voies sont donc bien plus grandes que l'écartement maximum pour les modèles d'intérieur, à l'échelle 1/225, dit échelle G, voie de 45mm.

Dans notre cas, on ne parle qu'en gauge (écartement) anglais, soit le petit 5" (127mm) correspondant à l'échelle 1/12 ; soit le grand 7"1/4 (184mm) qui correspond à l'échelle 1/8 (l'écartement normal étant de 1435mm)...

... vous suivez ?

De facto, il est courant de fabriquer des voies avec trois rails, la partie étroite c'est la gauge 5", la partie large étant 7"1/4



voici le résultat en vrai :





et voici un boggie 5" sur une voie mixte


Il n'y a plus qu'à acheter un réseau, le faire transporter dans notre Sud-Ouest, aménager son jardin, et créer un circuit ! On devine qu'il faut être mordu, disons qu'il faut être Anglais, amoureux de la France, et en possession d'un titre de séjour en attente de se faire naturaliser.

Quand on a fait tout cela, reste le plus difficile : importer locomotives et wagons !

je vous explique

demain !








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire