jeudi 20 février 2020

La Hillère transformée (2)



Arrivé à la Hillère, tout a changé : une barrière métallique neuve protège le site, une nouvelle clôture en bois longe la Save. J'ai le souvenir du puits hexagonal en brique, le voilà tout frais maçonné en pierre, le fonds recouvert, moi qui pensais qu'il communiquait avec la résurgence ! Après tout je n'ai rien à dire, les spécialistes ont tranché !







Vous connaissez les reconstitutions romaines de Jean-Claude Golvin ? 


eh bien, il a reconstitué la Hillère comme suit


la villa en U autour de la résurgence et la Save

en haut le puis hexagonal

la route d'accès est toujours à sa place, comme la chapelle notre Dame construite sur la conciergerie romaine


toujours frustrant de trouver la porte fermée


et pourtant...l'intérieur vaut le détour :







on peut même utiliser le bénitier alimenté par l'eau de la résurgence

Alors l'original est autre chose que les photographies que j'avais reprises jusqu'à maintenant :








forcément que cela brille : les tesselles sont en pâte de verre !






je n'ai pu vous le comprenez faire couler de l'eau (de la résurgence) sur les mosaïques pour en aviver les couleurs, c'est pourtant ce que font les photographes professionnels...

... c'est déjà pas mal, et merci mon Ange...

regardez ce que j'ai trouvé au musée :


dans le lavabo d'origine adorablement restauré, encore bravo aux artisans...


Odorico, l'auteur de la piscine Saint-Georges de Rennes ! 

le monde est petit !


dans quelques jours je vous emmène à Luchon


les mêmes mosaïques !



demain, le lion est une panthère !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire