lundi 3 octobre 2022

Sale temps pour santa Tecla




l'eau des escaliers commence à remplir la piscine romaine à droite

les postes de SOS encore debout


le tunnel vers l'autoroute inondé

Toutes ces festivités bruyantes me semblaient bien excessives pour une Sainte, j’imagine qu’elle est modeste et mal à l’aise avec cette foule bruyante, dansante, trépidante : le ciel bleu-sombre est menaçant, des éclairs zèbrent tout ce bleu, un tonnerre effrayant, le ciel est en train de nous tomber sur la tête, heureusement pas de grêlons, mais des gouttes énormes, qui obscurcissent l’horizon d’un gris comme un brouillard d’hiver. La Generalitat de Tarragone, choquée, décide d'annuler la fête ! 700 ans pile après l'arrivée du "saint-bras" ! 


el Munt sous l'eau, tout ruisselle







Nous sommes proches de la villa el Munts, et je fais le tour en voiture dans les montées et les descentes, pour observer comment l’eau de pluie ruisselle, se rassemble en flots impétueux dans les caniveaux des trottoirs, file le long des pentes, et saisit le moindre interstice pour se rendre à la mer qui constitue l’exutoire. J’imagine que c’est lors de ce genre d’orages d’automne que la villa romaine remplissait ses tartanes et citernes, les impluviums servant à recueillir l’eau, et les canaux entretenus les dirigeant vers les réserves.Je me demande toujours si la piscine que nous surplombons était d’eau douce ou d’eau de mer, ce qui dans ce cas n’aurait pas eu grand intérêt pour Faustina, la mer étant suffisamment grande et accessible par la plage de sable. Maintenant, je suis certain qu’elle était d’eau douce, puisque je vois l’alimentation naturelle jouer à nouveau son rôle, et l’eau du haut recueillie pile dedans par les escaliers débordant d’un flot soutenu.

Le même flot a débordé dans les caves et les rez-de-chaussée, et le lendemain, les pompiers sont partout à aider les pauvres inondés à retrouver des sols secs, où la boue qui recouvre les routes aura été balayée.

La mer était à 28°, nous venons de vivre ce que l’on nomme chez nous un « épisode cévenol » : l’eau évaporée est retombée d’un seul coup, pour la Santa Tecla : la sainte elle a guéri autrefois les habitants de la peste, on ne peut lui demander de réguler 2000 ans plus tard le climat : je sais, la mer est descendue à 24°, le drapeau rouge interdisant la baignade est tombé à l’eau, je suppose qu’il est à nouveau autorisé de se tremper dans les vagues, l’orage est vite passé.

ma plage est inondée, 

où vais-je me faire sécher au soleil revenu ?

mon coin de plage inondé

les rues transformées en torrents




le sable soutenant SOS commence à disparaitre ! 

le même sable, péniblement entassé sur la plage, colore maintenant la mer en brun !

le lendemain, fêtes annulées, les estivants se pressent pour photographier les dégâts, pendant que les résidents vident leurs caves



SOS rescue n'a pas résisté !

la piscine se remplit, mais d'eau de mer !

ce restaurant n'a pas sa place ici

réunion de crisis : on vend ou pas ? mais qui pour racheter ?




les égouts de la ville refoulent en mer



drapeau rouge : baignade interdite, sauveteurs en péril !


ce loup de mer avisé s'est construit une casa insubmersible



la régénéracio des dunes est mal barrée !

la platja viva est mal partie !

les bombers se paient une ballade en hélico


seuls les surfeurs ont le droit de surfer avec le drapeau rouge


Que s'est-il passé ?

je discute avec cette Dona Suisse, qui a investi toutes ses économies ici :

elle craint pour son patrimoine ... qu'il parte à l'eau ?


Santa Tecla est bien fâchée

il va falloir l'amadouer !

on ne peut pas laisser en permanence ce drapeau rouge ?

dimanche 2 octobre 2022

Vendanges à Montferri






Il faut se rendre à Monferri : nous sommes fin septembre, mais il ne faut pas s'y rendre un vendredi : le sanctuaire de Notre dame de Montserrat est fermé, mais comme nous le connaissons bien, il suffit de retrouver le souvenir des verres colorés par la porte vitrée ! Du coup, nous voudrions saluer la vierge de l’ancienne église, dédiée en 1789 année célèbre à San Barto, hélas, fermée elle aussi ! Les caves coopératives sont fermées également, explication, tout le monde est dans les vignes à les vendanger !

























La seule issue pour se restaurer est de se rendre à Santa Creus, où même le vendredi les pélerins sont accueillis, nous filons directement à notre adresse dénichée en mai, le Café Bar Esport, où comme une fois encore il est loin d’être treize heures, la blonde au comptoir, tout en noir bras décolletés, nous sert tortillas aux poivrons verts avec ses pains aux tomates, et bocadillos de jamon iberico, du vrai, avec deux Moritz.










comme il n'y avait personne, j'ai été tranquille pour faire sortir le drone

Au retour, une pluie battante ressuscite les rios taris l’été, et nous fait deviner comment la villa romaine del Munts se ravitaillait en eau en remplissant ses citernes de l’eau de ruissellement tombée pendant les orages, et dirigée depuis les plateaux étanches, par les canaux pleins à ras bord.

On dirait que la saison avance :

les feuilles des mûriers se rassemblent sur les marches

avant de se ramasser à la pelle