mardi 11 février 2020

Ficaires

La ficaire est la première fleur du printemps, il fait soleil, et pourtant nous ne sommes que le 9 février ! Catastrophe, les douze millions de nos contemporains-des-mégapoles ont pris le train-enfin-de-nouveau-en-marche pour prendre l’air des cimes dans la neige… la neige est comme on dit maintenant « de culture », le froid fabriqué à grands coups d’énergie nucléaire pour créer de toutes pièces des pistes artificielles de ski en altitude, tant le réchauffement climatique fait son effet dévastateur !

les séniors ont ici un bilan carbone négatif, laissant la voiture au garage, ils marchent ... à pied

Ranunculus ficaria, appelée communément ficaire est une plante répandue en France. Son habitat se situe dans les sous-bois ou le pied des haies, les fossés ou les près humide. Comme toutes les renoncules, ses tissus contiennent de l’anémonine ; la ficaire est considérée comme légèrement toxique, bien qu’elle soit parfois consommée. On la considère comme une adventice sérieuse parce qu’elle est prolifique.

Elle présente une rosette de feuilles vert franc cordiformes, complètement glabres, et charnues qui forment un coussinet dense. Les feuilles sont parfois maculées de taches foncées. Les fleurs sont jaune vif brillant, très lumineuses portant 8 à 12 pétales étroits formant une corolle 2 à 4 cm de diamètre ; les fruits sont des akènes, souvent disséminés par les fourmis.



Les racines forment de petits tubercules, de 0.5cm de large jusque 4 cm de long. Certaines variétés en produisent de plus gros. Ce sont ces tubercules qui sont récoltés pour l’usage médicinal. Les feuilles apparaissent mi-janvier et les fleurs s’épanouissent normalement  de mars à mai, une période où il y a peu d’insectes pollinisateurs. Nous avons bien un mois d'avance ! La ficaire va se multiplier davantage par reproduction végétative, ce qui la rend envahissante.




Il est question parfois de la comestibilité des feuilles en salades, des fleurs faisant office de câpres, ou même des racines en tant que légume. La toxicité est détruite par la cuisson, ou le séchage. Cependant, la plante peut générer des troubles digestifs. Nous sommes de nos jours, habitués aux légumes du jardin sélectionnés pour leur digestibilité facile.

La ficaire est reconnue comme plante médicinale, réputée autrefois pour calmer les crises hémorroïdaires, grâce à une préparation à base de racines et de saindoux…. Je vous laisse deviner comment et où on applique ce pansement (désuet) !



Dans un mois, le rendez-vous annuel d’Expotren à Lleida va sonner le printemps catalan

Au bout du tunnel de cet hiver exceptionnellement doux, le printemps va arriver, porteur d’une Nature renouvelée

J’ai vu zigzaguer les premiers citrons

jaunes comme les pissenlits et les ficaires

impossible de le photographier en vol, il zigzague trop !
les Vulcains eux aussi sortent d'hibernation. Cependant, il est bien trop tôt pour espérer trouver un conjoint, s'accoupler puis pondre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire