vendredi 10 janvier 2020

Mona Lisa chez soi ?

Je vous propose une fiction : vous avez vendu votre start-up (oui, vous êtes un brillant disciple de Macron), vous aimez les Arts (autant que le pognon ce qui restreint déjà le panel) et vous désirez vous créer un musée perso. Comment faire' ? Je vous ai déjà expliqué que c'est facile : vous prenez contact avec une grande maison de vente aux enchères, je choisis par hasard Sotheby's, et vous vous enquérez des peintures à vendre à la fin du mois. Il y a toujours des peintures à vendre à la fin du mois, figurez-vous que des propriétaires de chefs-d'oeuvre paraissent avoir des difficultés à les conserver, et doivent les vendre pour pouvoir racheter autre chose, un bien immobilier à Paris par exemple, où les prix ont bondi tellement qu'il est nécessaire de vendre quelques toiles pour pouvoir boucler le projet. Bref !

Je vous propose d'acheter Mona Lisa, 

la Joconde !

Je sais c'est impossible, je ne vous propose pas l'original cloîtré au Louvre, mais une copie, une telle copie que chez vous vous ne verrez pas la différence, et que vous pourrez épater vos amis en prétendant que c'est la vraie !

Je reprends tout par le bon bout, et avec mon  habituel sens du partage, vous file l'adresse :

je précise : la vente se passe à New-York, une occasion d'un petit déplacement là-bas !
C'est le 26 janvier, vous demandez à votre banque de vous réserver 80.000$ (minimum) et vous vous signalez chez Sotheby's. Vous déposez un ordre, ou bien vous demandez à la Grande-Maison de vous réserver une petite préférence, affirmant que vous allez acheter plusieurs tableaux, comme je vais vous le montrer, il y a des merveilles en quantité !

Dites de suite que vous êtes intéressé par le lot 132

j'ai demandé à google une traduction automatique, le résultat n'est pas terrible, le "suiveur" est un "copieur" sans doute ?
vous avez vu le prix ? non, trop petit !

estimation 60000 à 80000 USD... quand-même !


Voici le descriptif : "Cette image, parmi les plus reconnaissables au monde, trouve sa source dans le portrait emblématique de Léonard de Vinci au Musée du Louvre, la  Joconde,  pensé pour représenter Lisa Gherardini, l'épouse du marchand de soie florentin Francesco Giocondo. Cet original, peint sur un panneau en peuplier, était une œuvre mature de Leonardo qui représentait le point culminant de ses réalisations artistiques. Il l'accompagna en France vers 1517 et entra probablement dans la collection de François Ier peu de temps après. Témoin de son attrait intemporel, de nombreuses répliques de la peinture ont été réalisées pendant des siècles. Certains exemplaires, comme le présent et une version à Baltimore, enregistrent les colonnes résiduelles qui auraient été retirées de la composition originale à un stade précoce. Certains de ces premiers copistes ont tenté de "compléter" la composition de Léonard en introduisant des colonnes sur les côtés, puisque deux colonnes fragmentaires apparaissent dans l'original. Cependant, des examens techniques approfondis du panneau du Louvre ont démontré de façon concluante qu'il n'a jamais été coupé à ces bords. ..


...Probablement peinte au XVIIe siècle, la toile actuelle est de haute qualité, préservant l'impression captivante, la douce brume atmosphérique et le sourire énigmatique du modèle de Leonardo. Des exemplaires comparables ont récemment été vendus aux enchères, dont un chez Sotheby's New York, 31 janvier 2019, lot 171 (1 695 000 $) 3 et chez Sotheby's Paris, 19 novembre 2019, lot 3 (552 500 €). 

Vous avez noté ? Pour un prix ma foi fort honnête, vu la rareté et le prestige de l'original, vous avez des colonnes en plus, pour quelques milliers de dollars en moins.

ce n'est pas terminé : j'ai repéré des tas de belles toiles dans cette vente de prestige

par exemple ce vulcain, et cette piéride du chou :




 c'est le lot 195


estimation : 30000 à 40000 $

si vous ne pouvez vous payer la Joconde

achetez vous un trompe l'oeil !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire