lundi 27 janvier 2020

Barbara Hannigan par Mathieu Amalric (3)



Cette fois il a fallu ouvrir une salle supplémentaire tant les spectateurs avaient plébiscité Mathieu Amalric : il présentait donc dans la première salle ses trois films, invisibles ailleurs, puis dans l'autre. Il faut dire que Mathieu est quasiment d'ici : certes il est né à Neuilly, mais sa famille est de Montauban, où  il a vécu enfant. Son père journaliste avait grandi là, avant de l'emmener faire le tour du monde. Mathieu a une longue carrière derrière lui, et tout le monde se souvient de son film Barbara, primé à Cannes en 2017. Aujourd'hui la vedette reste Barbara ... Hannigan, à la fois soprano, (on la voit faire ses exercices impressionnants de respiration avant le chant). Et chef d'orchestre, un orchestre avec chorale qui chante Gershwin. Le must, c'est quand emportée par la réussite de la répétition, elle se met à chanter, et à diriger en même temps. En même temps, notre Président n'a rien inventé.

Mathieu prête la voix, en Anglais, et filme.



Il nous avouera, plutôt il nous annoncera, qu'il est tombé amoureux de Barbara ... mais mieux encore que cette romance comme on dit en Anglais a été, ou est encore (?) réciproque !




un heureux homme

en somme !

une palme d'or pour Saint-Gaudens


Barbara interprète Gershwin

https://www.youtube.com/watch?v=KXNKQhFUhiE

ce n'est pas terminé :

encore deux épisodes !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire