samedi 11 janvier 2020

Escapade chez Urtau


Comment échapper à la morosité parisienne ? Je pense à nos compatriotes peu argentés, coincés par l'absence de transports en commun dans la région parisienne, alors qu'ils sont obligés de travailler ! A nous on promet la panne d'essence par le blocage des raffineries, et chacun d'entre nous y veille scrupuleusement, remplissant le réservoir dès que possible.... au cas où ...??


Il est une région montagneuse tout proche où rien de tout cela n'arrive : non seulement l'essence est approvisionnée dans les stations de montagne (pourtant assiégées par les queues des Français), mais la Gasolina 95 est aujourd'hui cotée à 1,349€/l, c'est à dire 10 à 15 centimes de moins que de l'autre côté de la frontière, ... chez nous !

J'ai cherché à St Go Pôle chez notre Leclerc-géant la crème de chocolat. Ne me dites pas que vous ignorez de quoi il s'agit ! C'est pourtant ce que m'a soutenu le vendeur attaché aux liqueurs : il n'en avait pas, et n'en avait jamais entendu parler ! Il ignorait le mot cocktail, et n'avait jamais bu d'Alexandra ! Que de valeurs disparaissent de nos jours ! Comme il me fallait de la crème de chocolat, je me rends non pas chez Boya, mais chez Supermercado Boya, qui vu son succès, s'est encore agrandi avec un rayon poissonnerie (en pleine montagne ces gens n'ont peur de rien). Le rayon liqueurs est énormissime, assiégé de Français (pourtant nous sommes en hiver hors de toutes vacances...(j'oubliais le ski, que l'on ne pratique qu'en journée, ce qui oblige à boire des cocktails le reste du temps)... Je ramène du porto, des tapas, de la crème de cacao, et quelques autres boissons propres à faire oublier combien en France on est malheureux, et on souffre de la pénibilité au travail ... en conduisant un TGV...!




Alors, il faut bien déjeuner. Urtau à Bossost est fermé, et le Portalet (qui vient de s'agrandir, assiégé par les Français cherchant à se dérider de l'ambiance chez nous) n'ouvre que demain profitant du week-end (nous sommes vendredi, jour maigre). Facile de se rendre à Vielha, facile de se garer dans un immense parking (presque plein à cause du ski).

Urtau est ouvert, Urtau est plein, comme en été. Les Aranais déjeunent agréablement, les tapas sont abondants, et délicieux : j'ai envie de dire : comme d'habitude.

Je vous ai déjà raconté le principe des Brocheta barra ; des Pintxo Corto ; et des Pintxo largo, (qui sont plus grands que les précédents). Au total, nous en prenons 12 à deux, ce qui fait précisément 6 chacun, un nombre fort modeste. Le dernier est une mignonne portion de crème catalane, délicieuse, qui doit valoir au maximum 2 Euros pièce.

Je vous montre la note, 13,4 Euros par personne, 
boisson comprise naturellement





On est bien heureux au Val d'Aran

quelle chance on a nous Français 
de pouvoir aller y faire le plein :

on y retourne dès que possible !

nous sommes à 64 Km de chez nous, et la vitesse moyenne de 50Km/H qui nous protège des radars tout neufs posés sur des échasses pour ne pas que les gilets jaunes les bâchent, nous fait consommer très peu
à propos, après deux ans et demie de circulation avec ma voiture, c'est la première fois que j'observe qu'elle donne l'altitude 966 m : voilà pourquoi il ne fait que 3° ! ! 

on pourrait se croire en France, mais la Deputacion de Lleida nous prouve que nous sommes Catalans

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire