mardi 22 février 2022

Les papillons d'Argy Rousseau


Figurine en verre "Papillon", Gabriel Argy-Rousseau, hauteur 25,7 cm, vers 1928

 

oui c'est une femme-papillon en pâte de verre 

En 1928, Gabriel Argy-Rousseau charge le célèbre sculpteur Marcel-André Bouraine, le plus représentatif de l'Art Déco, de lui dessiner une série de figurines féminines en verre. Cette série comprenait un dessin appelé "Papillon" qui représente une femme papillon quelques instants avant de voler, les ailes repliées. Cette figure rappelle la célèbre danseuse Loie Fuller, qui a conquis l'Europe avec sa danse papillon colorée, qu'elle a interprétée avec des foulards en soie rappelant des battements d'ailes.

Christies New York 3 juin 2013


c'est là que me vient l'idée de chercher si Gabriel n'a pas réalisé d'autres papillons ?




Gabriel Argy-Rousseau est né en 1885 à Meslay-Le-Vidame en Eure-et-Loire. Il a largement contribué à la redécouverte de la technique de la pâte de verre. Celle-ci remonte à l’Antiquité, mais est tombée dans l’oubli rapidement et pendant quelques siècles. 

Argy-Rousseau intègre l’École de Céramique de Sèvre puis il entre dans l’atelier d’Henri Cros, une de ses principales influences. Là, il va découvrir la pâte de Crystal puis la pâte de verre comme matériaux de sculpture. Il débute sa carrière artistique par exposer dans le Salon des artistes français en 1914. 



En 1921, il ouvre son atelier à Paris où il va produire de nombreuses petites sculptures colorées. Par ailleurs, il met au point de nouvelles couleurs vives et invente de nouveaux procédés de coloration. On remarque d’abord l’influence de l’Art Nouveau puis, vers la fin de sa carrière, celle de l’Art Déco. 






cette veilleuse a atteint un tout petit prix, vous allez voir ensuite !

Il était connu pour ses séries de petites œuvres, comme des médaillons, coupes ou encore des lampes. Ce n’est qu’à partir de 1928 qu’il se met à la sculpture, qui a aujourd’hui une place importante sur le marché de l’art. Cependant, avec la crise économique des années 1930, il n’est plus possible pour lui de travailler la pâte de verre et il se rabat sont sur la pâte de Crystal. Jusqu’à sa mort en 1953, il expose de manière continue. Il tombera dans l’oubli rapidement avant d’être redécouvert récemment.

Une fois encore, je suis sauvé par la maison de vente aux enchères Christies. Un collectionneur fou de pâtes de verre en a acheté toute sa vie. J'imagine qu'il est mort, et sa collection est vendue entière, pleine de pièces magnifiques, cela se passait à New York le 23 mars 2016






j'ai extrait les pièces les plus rares (tout ce qui est rare est cher)

les lampes en verre (intactes) sont hors de prix !







notre collectionneur aimait la diversité : peu de sculpteurs ont manié la pâte de verre, pour créer des objets autres que des vases, ou des lampes comme Daum ; Schneider, ou Lalique

deux beaux paons de nuit

l'autre verrier a avoir aussi proposé des presse-papiers est Amalric Walter :






ce petit oiseau de 10cm est proposé à Marseille



encore un dernier artiste : Emile Decorchemont

notre collectionneur avait réuni

les meilleurs créateurs de pâte de verre :






oui, des artistes français créaient ces merveilles en France

non seulement ils avaient la compétence, rare, et complexe

mais leur savoir a disparu :

on aurait du mal à retourner sur la lune ; on a du mal à construire des réacteurs nucléaires modernes
on a du mal à renouveler Picasso ...

...et nos grands verriers...

même le niveau de nos Politiques aurait terriblement baissé ?
malgré la pléthore de Hauts Fonctionnaires français dans les Cabinets gouvernementaux
la France dépenserait 1 milliard par an pour payer des consultants-étrangers

"les infiltrés"

mais ceci est une autre histoire
aurait dit Kipling !



drôle de monde : Poutine envahit l'Ukraine ... la menace monte contre l'Europe... et le printemps est là !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire