vendredi 4 février 2022

50 cartes à voir avant d'aller voter


Mon histoire va commencer par une Librairie, vous savez ? un lieu où l'on trouve les livres, toujours utiles pour s'informer, se former, voire, se distraire.... puis, voter ! !  Comme nous retournons au cinéma depuis que notre pass-vaccinal nous autorise à le faire, nous passons rue de l'Indépendance que l'on n'emprunte que dans un sens, et nous passons forcément devant le numéro 12 : L'indépendante. La Librairie. Je suppose que le nom a été choisi exprès, humour ! C'est le domaine très chic de Christelle Georgel et Sylvain Charpentier, ils ont joliment décoré le local loué par le Régent, ont planté un bureau séparé entouré de vitres bordées de noir, genre artisan chic, plus un plafond éclairé de vitrail, comme un petit dôme, tout de suite je me dis que ce sont des gens raffinés. J'avais prémédité de ne plus acheter chez les libraires Parisiens avec un transport demandant cinq jours, et de tenter d'acheter des livres sur place pour les lire de suite : j'en voulais deux, ils y sont : le bouquin de Catherine Nay, et l'atlas de "l'état de la France, pour aller voter", puisque j'ai décidé d'aller voter, mais ... en connaissance de cause ! 

je recommande le bouquin, j'ai tout lu (et relu, et même photographié) !

Frédéric Gilli dit tout modestement que tout un chacun peut consulter les statistiques pour savoir l'état du pays, forcément, il est dans ce bain là, et pour lui et ses copains, il n'était pas difficile de compulser des tas de données. J'ai bien tenté s'agissant de l'Agriculture, il faut que je lise la page 116 pour découvrir que nous sommes devenus le 6ème producteur mondial, à égalité avec la Russie qui pourtant détient une population active de 7,5%, quand nous, c'est 1,5% seulement. L'idée du bouquin est à ce propos de prouver que tout ne va pas si mal, et qu'en réalité nous restons les meilleurs dans de nombreux domaines, le "déclin" est tout à fait remédiable, avec la "remontada" promise par les candidats, sauf le Président lui-même, qui a bien trop de fers au feu pour déclarer sa candidature, mais qui est présumé gagnant !

Nous sommes le 3ème exportateur de blé, ouf ! ce qui n'empêche pas que nous importions des pâtes, ça je vous l'avais dit en vous parlant de la fameuse ratatouille importée ! On nous explique que l'agriculture doit encore et de nouveau évoluer, pour s'adapter au changement climatique ; de conversion vers le bio ; et de changement des modes de commercialisation (je précise : en permanence adaptés en notre nom, nous les consommateurs, par Michel Edouard Leclerc, toujours habile à faire parler de lui, je l'aime bien pour sa bretonnitude).

La conséquence pour les Présidentielles me direz-vous ? Eh bien, il faut toujours un Ministre de l'Agriculture puisqu'elle doit continuer sa transformation; Un Ministre de l'Alimentation puisque nous continuons de manger trois fois par jour, et que le film "tendre et saignant" nous redonne envie de viande persillée, grillée, tendre et goûteuse, un plaisir de la vie que nous offrent nos "territoires". Il est question des fameux Territoires, vous savez c'est pour les Parisiens toute cette portion de la France périphérique qui entoure Paris, où l'on trouve une population composée "d'Indigènes", privés de Culture, privés de Librairie (sauf nous) ; privés de cliniques et autres hôpitaux, (sauf nous) privés de Tribunaux (sauf nous finalement nous avons les mêmes services qu'à Paris, les ordures et autres saletés des rues en moins, puisque ces services publics fonctionnent ici très bien)

Etonnant de réaliser ce constat : page 36, c'est "le renouveau des campagnes" : 33% de la population, 33% de l'emploi industriel, les habitants des villes reviennent, y chercher des logements plus spacieux et moins chers ; des ressources naturelles encore présentes... on parle même, (il aurait été content notre Alfonse Allais) de la généralisation des "campagnes urbaines" ! 

Mieux, décidément cet atlas n'ignore rien, il existe des statistiques sur la biodiversité, page 125, ce sont les dernières pages puisque la dernière page est la 127, les papillons, oui, 86% sont une "préoccupation mineure", ce qui ne signifie pas qu'ils restent aussi nombreux qu'avant, mais que l'on s'en fiche pas mal, puisque 6% des espèces ont disparu, pas beaucoup me semble-t-il, et 7% menacées, ce qui signifie ... qu'elles font disparaitre, tant pis, je doute un peu de ces chiffres euphoriques !

j'ai foncé dans le bouquin, j'aurais du commencer par le commencement 


la liste des sujets abordés est importante, voici le menu des 50 indicateurs


C'est plein de questions, et plein de réponses

Nous sommes une puissance économique "en transition"

(les titres ne manquent pas d'un réel humour)

dans notre cas, nous passons du 6è rang mondial en 2018, au 11ème ... en 2050 !

Emmanuel Macron atteindra alors l'âge de la retraite, c'est vraiment loin loin !

notre contribution à l'économie mondiale passant de 3 à 2%


on devine que l'Europe devient alors plus que jamais pertinente

ce qui n'empêche que

nous restons une puissance militaire


je m'inquiétais pour la dette ?



je n'avais pas assez réfléchi : réponse : le patrimoine augmente davantage qu'elle, la dette ! Ainsi, l'immobilier devenant légitimement inaccessible, sauf aux plus riches naturellement, est la compensation idéale, je n'avais pas pensé à cet argument, qui confirme que les impôts n'ont pas besoin d'augmenter au cours du prochain quinquennat !

les Territoires oubliés ?


ce n'est pas qu'ils soient oubliés, mais qu'ils sont loin de Paris :

cette carte extraordinaire explique tout :

ainsi Foix a le record de France de la distance loin de la capitale !

et l'énergie, l'électricité de demain pour les véhicules électriques de demain ?


réponse ... rigolote, la part du nucléaire... 

va augmenter ! ! ouf, depuis le temps que j'attends cela !


les métiers de demain, sont déjà ceux d'aujourd'hui


oui, nous sommes (presque) champions du monde !



pour aller voter, il faut y croire et croire que son vote peut changer quelque chose

les questions sont dans l'Atlas :

la politique ne peut plus rien ? c'est page 82 !

attention, il y a un point d'interrogation ! ! 

Les titres se succèdent en rafale : une démocratie à bout de souffle (p84) ; les territoires sont-ils oubliés ? (p88) : l'école républicaine : l'épuisement d'un modèle ? (p90) ; une France à plusieurs vitesses (p92) ; les déserts médicaux des villes et des champs (p94) : police & justice, les retards français (p96) : les impasses de la décentralisation (p 98) ; petites et grandes entourloupes à la Loi (p100)

franchement, je ne regrette pas du tout, il y a tout dans ces 127 pages

et pour 12,90 Euros

(6 litres d'essence à bientôt 2 Euros)

allez de suite à l'Indépendante l'acheter et le lire

vous voterez en citoyen éclairé

majeur (et vacciné bientôt 4 fois ?)



... avant d'aller voir votre film au Régent ...

...ou après, en repartant

12 rue de l'Indépendance

0562001479

librairielindependante@orange.fr


PS : Christelle et Sylvain vous expliquent leur choix d'ouvrir l'Indépendante

https://www.youtube.com/watch?v=T0YJWzzplbI&ab_channel=BookConseilFormation

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire