mercredi 9 février 2022

A Bidart, la trace de l'extinction des dinosaures


Le flysch de la côte basque m'a toujours fasciné, je sais enfin pourquoi ! (1) On y voit la trace de l'extinction des dinosaures ! Je suis donc paradoxalement rassuré : il y a pire que le "déclin" de notre pays ! Il y a pire que le renouvellement de notre Président par lui-même ! Il y a pire que le réchauffement climatique... puisque nous sommes en quelque sorte le résultat de la résurrection de la Terre il y a 65 millions d'années : tout ou presque a été anéanti par le fameux impact de l'astéroïde géant tombé au Mexique, et tout (ou presque) s'est régénéré, au point que homo sapiens en est sorti à partir de rien du tout, (des grenouilles ?) avec notre capacité collective aujourd'hui de tout comprendre, et de tout reconstituer grâce à des ordinateurs géants !

Je viens de tout voir sur Discovery-science, c'est une histoire extraordinaire, 

et on en voit les traces à Bidart !

La crise du Crétacé-Tertiaire (ou K-T, de l'allemand Kreide-Tertiär) est une extinction de masse survenue voici  65,5 millions d'années, au passage du Crétacé au Paléogène. Environ 76 % des espèces marines de la planète se sont alors éteintes, parmi lesquelles figurent les ammonites, les bélemnites et les rudistes, et surtout, les dinosaures.


On sait désormais qu'un astéroîde est bien tombé sur terre, et Wiki une fois encore nous explique tout, avant que Discovery-sciences nous montre des images saisissantes. Des reconstitutions d'un espèce de fusil géant qui tire une balle simulant l'astéroïde, sur une cible qui représente la terre, et à 3000 images par seconde montre ce qui se passe : des températures solaires font fondre les roches. Le tout est pulvérisé avec des débris qui montent jusqu'à la lune ! Le quartz se transforme en verre. L'iridium devient radio-actif. La chaleur brûle la végétation provoquant la famine des espèces survivantes. Un tsunami géant provoque des vagues de 1500 m de haut : heureusement nous n'existions pas, nous aurions disparu : nous avons été créés après ! Le Paradis Terrestre, Adam et Eve, datent de la période suivante où tout a été reconstruit, à partir des espèces cachées dans l'eau restante (abritant des grenouilles) ou dans des terriers souterrains : tout cela est très réconfortant !

le "grand remplacement" ? il date de cette époque !

je vous donne tout de suite la nouvelle :

C'est dans ce flysch, au niveau de la plage de Bidart, que se situe une mince couche radioactive riche en iridium, qui matérialise à travers le monde la limite K-T (Crétacé- Tertiaire) et la collision de la Terre avec la fameuse météorite de grande envergure.





la même couche d'argile noire à Bidart

Je vais tenter de résumer un sujet très vaste, tellement qu'il explique les fameux cénotes sous-marins du Yucatan utilisés par les mayas et où l'on trouve toujours des restes de leur civilisation datés de -13000 ans, avec des artefacts artificiels, puisque l'on pense qu'inquiets qu'un nouvel astéroïde leur tombe sur la tête, ils offraient aux Dieux des sacrifices humains ! 

voici l'endroit de l'impact aujourd'hui, apparemment on ne voit rien, tout est sous l'eau



les ptérodactyles ont-ils tous disparu alors ? voir PS(4)




une idée de l'impact, mais encore une fois, ça se passe sous l'eau



et le fameux tracé des cénotes, inscrits dans la paroi remaniée du cratère, un cercle parfait

les points blancs sont les cénotes


Tout est raconté dans Wiki que j'ai traduit de l'Anglais, et dans la longue histoire de la découverte, appuyée maintenant sur des preuves scientifiques nombreuses, il y a l'équipe de chercheurs californiens comprenant Kevin Pope , Adriana Ocampo et Charles Duller, examinant des images satellite régionales en 1996, qui a trouvé l'anneau de cénotes ( gouffres ) centré sur Chicxulub qui correspondait à celui que Penfield avait vu plus tôt ; on pensait que les cenotes étaient causés par l'affaissement de la lithostratigraphie affaiblie par le bolide autour de la paroi du cratère d'impact. Des preuves plus récentes suggèrent que le cratère a une largeur de 300 km, et que l'anneau de 180 kilomètres en est une paroi intérieure : je me fais l'idée qu'un peu comme à Padirac, (où les "cénotes" sont des "dolines") des dissolutions de calcaire ont créé des effondrements donc des puits verticaux, pile sur la circonférence de l'impact.


Tout cela date des années 1980, le géologue Walter Alvarez et son père, le scientifique lauréat du prix Nobel Luis Walter Alvarez, ont émis l'hypothèse qu'un grand corps extraterrestre avait frappé la Terre au moment de la frontière Crétacé-Paléogène. En 1981, ignorant la découverte de Penfield, l'étudiant diplômé de l'Université d'Arizona Alan R. Hildebrand et le conseiller de la faculté William V. Boynton publient un projet de théorie de l'impact sur la Terre et cherchent un cratère candidat. Leurs preuves comprenaient de l'argile brun verdâtre avec un surplus d'iridium contenant des grains de quartz choqués et de petites perles de verre altérées qui semblaient être tectites. Des dépôts épais et confus de fragments de roches grossières étaient également présents, que l'on pense avoir été décapés d'un endroit et déposés ailleurs par un mégatsunami résultant d'un impact terrestre. De tels gisements se produisent dans de nombreux endroits, mais semblent concentrés dans le bassin des Caraïbes à la limite K-Pg. Ainsi, lorsque le professeur haïtien Florentine Morás a découvert ce qu'il pensait être la preuve d'un ancien volcan en Haïti, Hildebrand a suggéré que cela pourrait être une caractéristique révélatrice d'un impact à proximité. Des tests sur des échantillons récupérés à la limite K – Pg ont révélé plus de verre tektite, formé uniquement dans la chaleur des impacts d'astéroïdes et à haut rendement d'explosions nucléaires.

Voilà ce que l'on retrouve à Bidart

vous vous rendez-compte ? 

l'impact a eu lieu à des milliers de kilomètres !

je finis par me demander si le fameux réchauffement climatique

qui me fait économiser le gaz fossile russe cet hiver

est si grave que cela

au regard de l'extinction des dinosaures ?


PS (1) : https://babone5go2.blogspot.com/2018/08/gaztelugatxe-13.html

PS (2) 

La principale preuve de l'impact, outre le cratère lui-même, est contenue dans une fine couche d'argile présente dans la limite K – Pg à travers le monde. À la fin des années 1970, les Alvarez et leurs collègues ont signalé qu'il contenait une concentration anormalement élevée d'iridium. Les niveaux d'iridium dans cette couche ont atteint 6 parties par milliard en poids ou plus, contre 0,4 pour la croûte terrestre dans son ensemble ; en comparaison, les météorites peuvent contenir environ 470 parties par milliard de cet élément. On a émis l'hypothèse que l'iridium s'est répandu dans l'atmosphère lorsque l'impacteur a été vaporisé et s'est déposé sur la surface de la Terre parmi d'autres matériaux projetés par l'impact, produisant la couche d'argile enrichie en iridium. De même, une anomalie d'iridium dans des échantillons de carottes de l' océan Pacifique a suggéré l' impact d'Eltanin il y a environ 2,5 millions d'années.

---o---

Prises ensemble, les analyses indiquent que l'impacteur était assez grand pour créer un anneau de pointe de 190 kilomètres, pour fondre, choquer et éjecter du granit de plusieurs kilomètres dans la terre, pour créer des mouvements d'eau colossaux et pour éjecter une quantité immense. de roches et de sulfates vaporisés dans l'atmosphère, où ils auraient persisté pendant des années, voire des décennies. Cette dispersion mondiale de poussières et de sulfates aurait entraîné un effet soudain et catastrophique sur le climat mondial, de fortes chutes de température, et dévasté la chaîne alimentaire. Les chercheurs ont déclaré que l'impact a généré une calamité environnementale qui a éteint la vie, mais il a également induit un vaste système hydrothermal souterrain qui est devenu une oasis pour la récupération de la vie. 

Une émission à la télévision britannique en 2017 a décrit que le forage a révélé, de haut en bas : du calcaire cénozoïque épais, d'environ 600 m ; un dépôt de sédiments gradués du mégatsunami, de plus de 100 m d'épaisseur; l'impact a fait fondre le granit du sous-sol de la croûte médiane de la Terre avec du quartz choqué. L'anneau de pic lui-même ne contenait pas le sulfate de calcium contenu dans les roches de la zone environnante, ce qui a conduit les responsables du programme à conclure que tout le sulfate de calcium dans la zone du cratère avait été vaporisé dans l'atmosphère et était devenu un dioxyde de soufre dense, bloquant la lumière du soleil. En tant qu'indices supplémentaires du mégatsunami résultant trouvé dans une carrière du New Jersey, aux États-Unis, un lit d'os marins dense a été trouvé à la frontière Crétacé-Paléogène contenant un mélange d'animaux marins morts avec peu ou pas de dommages causés par les charognards ou les prédateurs. Un lit d'ossements de dinosaures dense à la frontière Crétacé-Paléogène trouvé en Patagonie était également lié à ce tsunami. 

PS (3) j'ignore si ces photos sont réelles sont des fake : on dirait que s'il restait des plésiosaures, ils ont été exterminés par les chasseurs ?

PS (4) les ptérodactyles ont ils tous disparu au Crétacé ? Si non, ils ont désormais totalement disparu, et ce n'est pas la faute de l'astéroïde !







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire