lundi 1 juin 2020

Je vole à nouveau... connecté !


Comment rester dans le coup de notre société connectée ? Pourtant (autrefois) aux manettes de notre société virtualisée, je m'étais (enfin) acheté une tablette, mais souhaitant (à tort) résister à la puissance de la marque à la pomme, j'avais investi dans un Samsung, et refusé Apple. Je tente donc de faire revoler mon drone, et m'aperçois qu'il m'est impossible de télécharger les mises à jour de l'application DJI Go, qui requiert de plus en plus de puissance. Je demande l'avis de Maxime V. qui me sert de jeune-tuteur (on cherche aujourd'hui les tuteurs chez les jeunes-pratiquants et plus chez les vieux-birbes) je vais le voir sur place dans un lieu privé de tout signal (précisément à Esparron), prenant le risque de jeter ma voiture dans des chemins ruraux à voie unique, bordés d'herbes hautes empêchant de voir le mec arrivant en GTI à toute vitesse en face au motif qu'il est du coin. Entre deux ruptures du signal, (Esparron se situe dans un désert numérique) il trouve superbement l'astuce cachée dans les manuels pour faire causer le drone avec son émetteur, et requérant l'ipad de sa copine (qui va le chercher chez elle, forcément, elle possède un ipad-7), il me fait une démonstration éblouissante des capacités de mon drone à s'envoyer en l'air.

désormais, j'ai un émetteur qui parle au drone, plus mon ancien émetteur lui aussi connecté avec le même drone

Je suis ravi (mon drone fonctionne) ...

... et paniqué (comment vais-je, moi-tout-seul, obtenir le même résultat ?

Une heure après être rentré d'Esparron (sans avoir croisé de tracteur) j'ai adressé un email à C Discount, et ai commandé un ipad 7 10,2" (comme la copine !) de couleur blanche devant, bien que couleur argent derrière mais c'est le devant que je vois. Deux jours plus tard, il arrive à la maison livré par un charmant conducteur de camion, avec un sourire : comment voulez-vous que le magasin du coin puisse rivaliser de prix et de rapidité avec cet e-commerce ?

 l'ipad n'est pas à moi, d'ailleurs il est noir, pas assorti il me faut le même en blanc

Le pire est à venir : l'ipad se présente comme une plaque luisante blanche entourant un écran vide, les petits boutons sont cachés, et seul un oeil en bas permet de l'allumer, difficile de savoir comment l'éteindre, difficile de savoir le mettre en route (plus tard il reconnaîtra mes empreintes digitales), tout est difficile, je stresse évidemment... jusqu'à ce qu'Em. me prenne en charge : il faut donner des tas d'adresses mail. Des tonnes de mots de passe. Des reconnaissances avec sfr. Avec Google. Au cas où ? m'est demandé mon numéro de Carte Bleue : on ne sait jamais que me méprenant je commande un  truc payant ! Tu parles si je stresse de nouveau ! Il faut qu'ipad parle avec Samsung : ils sont fabriqués en Asie tous les deux, mais par des patrons concurrents : je dépends désormais de Timothy Donald Cook, dit Tim Cook, 59 ans, digne successeur de Steve Jobs et son application est je dois l'avouer bien plus intelligente que celle de Samsung : il faut pourtant que je récupère mes données, c'est toute une aventure mais quelle joie quand j'y parviens !

Profitant (enfin) de mes abonnements payés depuis des lustres, j'en tire les bénéfices : je puis lire le journal sur sfr et moi, regarder la télévision, dialoguer (avec visio) avec les mêmes possesseurs d'ipad : je suis devenu membre de la Confrérie, quels privilèges d'appartenir au Nouveau Monde : plus jeune, je pourrais travailler en télétravail ! Sacré covid,

... il nous aura forcé la main pour devenir connecté !

Et je charge DJI Go, version Apple : alors là, comme c'était promis, tout devient simple : à peine inscrit sur le site, email donné, mot de passe supplémentaire (mes mots de passe remplissent des pages informatiques l'important étant de les sauvegarder en cas de panne), le logiciel parait.

Miracle : j'allume l'émetteur (toujours d'abord)

puis le drone-récepteur (toujours après)

le drone doit communiquer avec l'émetteur dont le bouton doit passer de rouge à vert

(c'est là que le Ministre de la Santé a trouvé son idée des départements verts)

Miracle : il passe de rouge à vert !


il faut que le petit bouton (en bas à gauche) soit vert : il est vert !

le drone indique la charge de sa batterie (intelligente) divisée en quatre morceaux : elle est chargée !
je vois la température de la batterie (qui craint les grosses chaleurs)
le voltage à la virgule près est calculé pour empêcher d'utiliser des batteries chinoises concurrentes !

la sophistication est maximale !

le drone s'ébroue, parle (un mauvais) Anglais, et clignote vert lui aussi !

Il est content !

IL me dit qu'il veut s'envoyer en l'air (c'est son kif)

je lui dis oui (enfin Yes, plutôt Go !)

Il décolle (à grand bruit)

Je vole à nouveau, mais sé-cu-ri-sé !

Je vais pouvoir (plus tard) investir dans un mini-drone dernière génération

comme la PO-LI-CE

je suis re-connecté !

je n'étais pas (encore) mort du virus... mais j'avais basculé du mauvais côté de la fracture numérique

je reviens de loin !


le Mavic mini ne pèse que 249g pour parer la réglementation qui se complique au-delà de 250g : malin non ?
photo médiocre : le format n'est pas bon ; luminosité non plus, je dois tripoter davantage les ISO  !


PS : à l'époque, je n'avais réglé que la moitié du problème
http://babone5go2.blogspot.com/2020/04/mon-phantom-restaure.html

Pas grand monde dans le monde des journalistes, qui n'ont que des formations initiales que j'appellerai "administratives" (le mieux est Sciences-Po), n'a de formations techniques, ou scientifiques : tenez par exemple, les médecins depuis Molière ont leur langage à eux. Il en est de même des professeurs. Des charpentiers, des maçons, et depuis qu'elle est "administrée", l'Agriculture, pourtant la science du vivant : tout métier a son langage, ses codes. Didier Raoult a tenté d'expliquer à Pujadas que faute de langage commun, ils ne pouvaient se comprendre : (les journalistes qui croient tout savoir) ont pris cela pour de l'arrogance ! Non ! ils n'avaient pas le même langage ! Tentez, en Anglais qui plus, est de parler à votre ordinateur : pas facile ! Tentez de parler à mon drone : je vous assure qu'il faut le comprendre ! Cela s'appelle la fracture numérique, mais il y a comme cela des tas de fractures dans tous les domaines ! Le drame est que les Politiques croient tout savoir, se trouvent légitimés par le suffrage populaire, mais du coup prennent des décisions économiques, industrielles, sanitaires et scientifiques, sans bases personnelles, et sans vraiment comprendre des spécialistes ... qui ne sont pas toujours clairs ! 

on, aimerait des techniques aux manettes ?

mais ça ne marche pas non plus !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire