mardi 2 juin 2020

Casa mas de Miquel à Barcelone


Je n’oublie pas qu’en période normale, (mais nous continuons dans l’anormalité) nous serions en quatorzaine sur la Costa Daurada : le programme initial du jour était de visiter à Barcelone la casa mas de Miquel, construite par Domènec Sugrañes i Gras, né à Reus le 12 décembre 1878 et mort à Barcelone le 9 août 1938. Un architecte moderniste catalan qui collabora à diverses œuvres d'Antoni Gaudí et qui lui succéda comme architecte de la Sagrada Familia, occupant cette charge de 1926 à 1936.

Domènec Sugrañes naquit à Reus en 1878 rue Galanes ; il était fils de confiseurs. Il prépara son baccalauréat au collège de Reus (ancien couvent franciscain) et obtint son diplôme en juin 1894 avant de déménager à Barcelone où il étudia les sciences à l'université, parcours obligatoire pour intégrer l'école provinciale d'architecture de Barcelone, suivant ainsi le même parcours que Gaudi 26 ans après.

La relation entre Domènec  Sugrañes et Gaudí commença en 1905 quand Domènec étudiait en dernière année d'architecture à Barcelone. Pour payer ses études, il travailla avec l'architecte Joan Pons i Traval puis avec Gaudi, collaborant comme auxiliaire à nombre de ses réalisations modernistes. Il obtint le titre d'architecte en 1912.

Le voilà à Salou, où il dessine diverses maisons en front de mer, utilisant les motifs modernistes (casa Marisol, Solimar, casa Loprena, casa Bonet) avec une profusion de trencadis. La Casa Bonet fut l'une des premières maisons particulières construites en face de la plage dont fut chargé Sugranes pour l'entrepreneur de Reus Ciríac Bonet vers 1918 sur un terrain alors occupé par des jardins. Il faudra y retourner en septembre (?) pour voir tout cela de près !

Il travailla avec Gaudi à la Casa Milà (la Pedrera), la finca Miralles et la tour Bellesguard dont il compléta en 1917 le vestibule, la maison des ouvriers agricoles et dessina les bancs en mosaïque. La principale collaboration de Sugrañes fut pour la Sagrada Familia, dont il prit la direction des travaux à la mort de Gaudi en 1926. Ils avaient une relation très proche au point que Gaudi désigna Sugrañes comme seul légataire. Il dirigea les ouvrages durant 10 ans jusqu'au 20 juillet 1936, lorsque éclata la guerre civile espagnole et que l'atelier de Gaudi fut incendié détruisant les plans. Sugrañes en fut très affecté et mourut deux ans plus tard, le 9 août 19381, désespéré à l'idée que tous les plans de Gaudi avaient été détruits.

À Salou, une rue porte son nom ; à Reus une place qui fut inaugurée pour le 125e anniversaire de sa naissance. Son fils fut un dirigeant catholique et professeur de catalan, auditeur laïque du concile de Vatican II.


quand d'avion on voit une verrière aussi grande, c'est que la coupole dessous est énorme


Je vous emmène donc casa Mas de Miguel l’un des monuments les plus reconnaissables de l’Avenida de Diagonal, qui abrite un bâtiment des plus connus de Barcelone le premier grand bâtiment où le béton armé a été utilisé. Construite entre 1922 et 1929, la maison a été financée par le marquis de la Pobla de Claramunt - Antoni Miquel i Costas, un riche industriel qui a reçu le titre de marquis du roi Alfonso XIII en 1925. Pendant de nombreuses années, la construction abrita l’hôtel Diagonal Tuset, et est aujourd’hui un immeuble de bureaux.




Le vide intérieur central rappelle le baroque italien, plus exactement la forme de l’escalier intérieur Palazzo Barberini du 17ème siècle, à Rome. Les colonnes aux chapiteaux ioniques tiennent une coupole de vitraux, tandis que les mains courantes des étages inférieurs sont décorées de sculptures classiques.

























depuis chez soi, on peut visiter


Plus je cherche des Palais à Barcelone, plus je trouve

j'ai deux immeubles à vous montrer : la casa Vicens, premier projet de Gaudi

un peu plus tard, casa Malagrida

depuis ce matin, on peut prendre à nouveau sa voiture... 

et se rendre à la frontière !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire