lundi 29 juin 2020

La convention citoyenne, et Orion en Ardèche

j'ai lu les 459 pages du PDF issu des travaux de la Convention citoyenne : on trouvera en PS les mesures intéressant l'espace agricole : le sujet n'était pas la biodiversité, mais le climat...! ! 

Les municipales d'hier sonneraient-elles l'émergence de l'écologie ? La réflexion collective issue de la Convention citoyenne pour le climat va-t-elle faire évoluer les mentalités ? Une convention semblable s'intéressant à la biodiversité est-elle imaginable ? Nous avons devant nous, après la crise causée par le covid19, de quoi réfléchir à l'avenir de la planète ... et des papillons... mais je ne suis pas certain que ce soit une quelconque priorité ! Déjà, des villes comme Nantes transforment leurs espaces verts en potagers, c'est déjà pas mal, non ? Et ailleurs ?

Assez rapidement, je vous parlerai des pays de l'Est, paradis des papillons : les 3P, paradis des papillons de Pologne. Mais en Ardèche, il y a plus de papillons que d'humains, et parmi eux, il y a Orion, dont je vous parlais comme la constellation du chasseur : http://mesamispapillons.blogspot.com/2011/03/scolitantides-orion.html

comment s'y prendre pour qu'Orion continue de vivre longtemps en Ardèche ?








je vous ai expliqué que le signe distinctif se trouvait dessous

aux ailes postérieures






parce que, dessous, on voit la constellation ... d'Orion


Je tourne et retourne les propositions de la Commission citoyenne que le Président va commenter aujourd'hui :

voici quelques extraits :



Bon !

Quand je pense qu'à une époque, on a instauré des "Contrats territoriaux d'exploitation", visant à établir de bonnes pratiques, exploitation par exploitation, dans les zones Natura 2000 !

ils ont été suspendus en 2002... il y a 18 ans !

que sont, ces bonnes pratiques, devenues ?

c'est quoi, "l'amorçage d'une réflexion 
pour faire évoluer la gouvernance 
du système agricole..."

qui sont les experts ; les acteurs ; leurs conseillers intermédiaires

est-ce le Président qui va tout mettre en musique ?

je crains bien que le dérèglement climatique progresse, 

comme la 6° extinction

je vais finir par en pleurer, avec la jeune (et autiste) Greta  Thunberg

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire