samedi 1 décembre 2018

Climatocrature

L'agitation intellectuelle provoquée par les gilets jaunes devient vraiment salutaire : les esprits se lâchent, les arguments pleuvent, donnant raison à la protestation populaire, et tort à la politique gouvernementale, coincée dans ses principes, et prise de plus en plus en défaut sur ses raisonnements.

Les gens veulent du sens, et non des décisions sans bases raisonnables : 

Descartes revient sur la scène ...  enfin !

Notre Ministre de la Transition écologique, bien sûr de lui qui prétend succéder à Hulot, est comparé à Marie-Antoinette !




J'ai été rechercher la courbe du bas, montrant que les ménages les plus pauvres consacrent une part de leurs revenus plus forte à l'écologie que les ménages riches : c'est certain : quand un foyer réunissant 2 SMIC se déplace dans la France rurale même à 80 Km/H, il consomme relativement plus d'énergie pour sa mobilité qu'un Exempté d'impôt sur la fortune roulant avec seulement deux Rolls, ou mieux deux Tesla ! Je sais, je fais un peu de démagogie sur le dos des fameux Riches, en réalité premiers de cordée, sans doute par une jalousie (maladive) héritée de la lutte des classes ? 

Voici mes sources :







Le même article nous présente la "climatostructure" : avant le Haut conseil pour le climat que vient de créer le Président, il existait (il existe) bien d'autres comités, chargés de constater l'évolution du climat, et d'en tirer la leçon.

Evidemment, tout cela coûte de l'argent, des frais de bouche, des frais de déplacement. Une petite partie du pognon qui a conduit la célèbre Jacline Mouraud, la lanceur d'alerte des Gilet Jaune à créer le mouvement actuel

Je laisse à l'auteur Benoit Rittaud la responsabilité d'une conclusion que je partage :




PS : merci René, qui as ajouté à ton assemblage photo du haut la courbe en crosse de Mann !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire