samedi 1 décembre 2018

30 jours pour le peuple

J'ai été ému par la prestation de Patrick de Perglas, hier soir, dans l'émission C dans l'air. Comme dans tous les moments graves, des idéalistes prennent la route en marchant. Leur Chemin de Compostelle à eux. Il est vêtu de jaune, et n'a pas mangé depuis plusieurs jours. Il s'exprime avec aisance, prône la non violence, et la fraternité. Je me trompe, il parle bien de la Fraternité. Avec un F majuscule.

Il a demandé à ce que l'on se rende sur sa page facebook, pour lui faire un signe.

Je le fais bien volontiers




Je suis frappé depuis le début, de la présence de ceux que l'on nomme les messagers, les porte-parole, les médiateurs... On dirait que personne ne veut comprendre que, désabusés par notre système de représentation, ils refusent tout mandat classique, issu des urnes, qui en ferait des VIP comme on en voit partout, avec statut social, costume de grand faiseur ... et frais de déplacement.

La plupart s'expriment courtoisement, clairement, simplement, même sans cravate pour les hommes, ni châle en cachemire pour les dames : ils ont cru comme moi à la parité rural-urbain (1). Ils ont cru à la mobilité, au Progrès, aux valeurs du travail, et à l'amélioration des conditions de vie de leurs enfants.

Faites un like à Patrick  !




Je vous offre à tous Autuml leaves de Yenne Leaves :

https://www.youtube.com/watch?v=HxGT5z6d-GA



PS (1)
A la sortie de la guerre en 1918, la France cherche à panser ses plaies : est créé le Corps du Génie Rural, par décret du 26 décembre 1918. L'objectif est simple : permettre le développement des zones rurales, par le développement de l'alimentation en énergie électrique ; de l'eau potable ; des chemins ruraux etc... des campagnes, pour y permettre un développement équilibré comparé aux villes.

Curieux que cela nécessite des techniques particulières, plus sobres que celles maniées par les Ingénieurs des Ponts et Chaussées. Et pourtant créer un chemin forestier nécessite aussi des techniques particulières. Evacuer les crues aussi. Créer des usines de transformation de l'agro-alimentaire enfin...

Le 26 décembre 2018, lendemain de Noël
c'est le centenaire de ce Corps éteint

je ne trouve même pas une ligne sur wikipédia !

En 1965, le Corps devient sous Edgard Pisani : Corps du Génie Rural, des Eaux et des Forêts

Le hasard m'a fait faire partie de la première promotion :  le Ministre de l'Agriculture était chargé d'un aménagement du Territoire visant à (tenter de) respecter la parité urbain-rural

10 septembre 2009 : depuis 9 ans, existe désormais le Grand Corps des Ponts et des Eaux et Forêts, issu de la fusion des anciens métiers :  IGREF, je suis devenu IPEF !

Est-ce la cause ou l'effet ? 

Le Gouvernement a renoncé à l'équilibre du territoire : mes nouveaux collègues résident dans les Villes, voire les Métropoles, et ont oublié leurs anciens métiers issus de l'Agriculture : ils se nomment Directeur (trice) des Territoires. Certes quel beau titre. Mais s'il est celui des territoires où se développent les gilets jaunes, et les agriculteurs en déprime... 

... de quoi réfléchir is not ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire